En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Polémique Miss France : Les Miss Ile-de-France sont-elles maudites ?

Article par , le 29/11/2010 à 20h37 , modifié le 29/11/2010 à 20h54 0 commentaire

Après Kelly Bochenko, c'est au tour de Jessica Muzaton d'être exclue du concours Miss France. Motif : une vidéo érotique pour le magazine masculin Hustler.

Après le scandale de Kelly Bochenko, alors Miss France, dont les photos olé-olé se sont retrouvées en une du magazine Entrevue, suscitant la colère noire de Geneviève de Fontenay et finalement la scission d'avec Endemol, producteur des Miss France, c'est au tour de Miss Ile-de-France de faire parler d'elle.

Après Pauline Darles qui a claqué la porte et rendu son maillot de bain en pein voyage au Maldives au motif qu'elle trouvait l'ambiance malsaine et que les filles étaient "traitées comme du bétail", s'en prenant directement au comité Miss France et à Sylvie Tellier, sa présidente, c'est au tour de sa remplaçante, appelée d'urgence, Jessica Muzaton, d'être remerciée. Motif : des images érotiques, en opposition avec les valeurs prônées par Miss France. Conformément au règlement, celle-ci a été exclue, mais cette nouvelle polémique ravive une blessure au sein des Miss France : la présence de jeunes filles comptant sur la médiatisation du concours, pour se faire connaître, par tous les moyens.

Cette fois, Sylvie Tellier a réagi immédiatement, tâchant d'éteindre l'incendie : "Nous avons décidé d'écarter immédiatement cette candidate qui sera remplacée par la deuxième dauphine Ile-de-France, Sabine Hossenbaccus", mais le mal est fait, et la polémique en une de la presse.

De quoi presque donner raison à Geneviève de Fontenay qui déclarait voilà quelques mois : "il n'y aura plus de Miss Paris". Il semble que cette décision unilatérale n'ait pas réglé le problème...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience