En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Pierre Bergé défend la mémoire d'Yves Saint-Laurent

Article par Mourad LAHDIL , le 15/03/2009 à 16h20 , modifié le 15/03/2009 à 16h27 0 commentaire

Pierre Bergé, compagnon d'Yves Saint-Laurent, a fait retirer quatre portraits du défunt couturier d'une exposition consacrée à Andy Warhol. Il explique cette décision dans une lettre adressée au quotidien Le Monde.


Yves Saint Laurent ‘n’est pas glamour’. C’est la raison pour laquelle son compagnon Pierre Bergé a refusé que des portraits du défunt couturier ne fassent partie de l’exposition consacrée à l’œuvre d’Andy Warhol, qui s’ouvrira cette semaine au Grand Palais.

L’une des expositions les plus attendues de la saison, Le grand monde d’Andy Warhol, est un hommage au travail de portraitiste du pionnier du pop art à travers deux cent cinquante œuvres, classées par sections comme Les autoportraits, Les écrans du rêve ou Les puissances de l’argent.

Quatre portraits d’Yves Saint Laurent, prêtés par la fondation Pierre BergéYves Saint Laurent, faisaient à l’origine partie de l’exposition. En apprenant que les portraits de son compagnon avaient été placés dans la section Glamour, aux côtés d’Hélène Rochas ou de Giorgio Armani, Pierre Bergé est cependant revenu sur sa décision, et a fait décrocher les tableaux.

Il expliquait samedi sa décision dans Le Monde : ‘Qui oserait soutenir aujourd'hui qu'Yves Saint Laurent était seulement un couturier ? Qui pourrait dire, après la vente aux enchères qui vient d'avoir lieu, qu'il n'était pas un collectionneur hors pair ? Qu'il n'était pas un artiste à part entière ? Qui aura cette mauvaise foi ? Placer Saint Laurent dans la section "glamour", c'est faire peu de cas de son oeuvre et le confondre avec des "beautiful people"’.

‘J'ai travaillé avec de nombreux commissaires généraux, c'est la première fois que j'en rencontre un qui préfère l'idée fixe de son exposition à l'intérêt supérieur de l'artiste. C'est dommage pour Warhol, dommage pour Saint Laurent, deux artistes qui s'aimaient, s'admiraient et se respectaient’.


 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience