En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

EXCLUSIF - Patricia Kaas en direct de Moscou : "Au top avec les Toppers !"

Article par Patricia KAAS , le 13/05/2009 à 11h29 , modifié le 13/05/2009 à 18h50 1 commentaire

Toujours en direct de Moscou pour le Concours Eurovision de la chanson où elle réprésente la France, Patricia Kaas nous fait vivre ses aventures de l'intérieur. Impressions.

Mardi 12 mai 2009
 
Au top avec les Toppers !
 
Hier soir, grosse fête chez nos amis hollandais : les Toppers ! Ils sont trois, ils sont joyeux, sympathiques et ont un fort penchant pour les costumes improbables : costumes à leds clignotantes, costumes à paillettes (bien sûr !), costumes en aluminium, bref de vrais originaux ! Et leur musique, c'est comment ? Bah ! c'est comme leurs costumes, c'est joyeux, hyper kitsch, et marrant.
 
La délégation hollandaise nous a envoyé de grosses BMW pas très marrantes, elles, mais bien confortables, et on a foncé dans Moscou, escorté par la police jusqu'à un théâtre du centre où se déroulait
la fête. Tapis rouge et hauts parleurs qui diffusaient ma chanson S'il Fallait le Faire m'ont cueillie à la sortie de la voiture, affluence des grands jours, cris d'encouragements et surtout mes nouveaux copains Toppers qui m'attendaient en haut des marches, souriants, cools !
 
C'était vraiment agréable de se sentir aimée et reçue de la sorte. L'Eurovision, c'est Top ! J'en vois déjà qui se marrent, c'est pas sympa ! Bon allez, salut les Toppers on file à la soirée israélienne pour un changement d'ambiance radical !

Patricia Kaas avec Noa et Mira AwadFini les mecs à costards en couleurs, bonjour les filles à message ! Noa et Mira Awad sont respectivement israélienne et arabe palestinienne. Leur chanson est un message de paix et honnêtement les filles, elles ont eu bien du courage de chanter toutes les deux Another way qui dit qu'il doit bien exister une autre voie que celle de la guerre et des armes pour trouver un accord entre deux pays qui se déchirent. Moi j'étais fière de les rencontrer et de leur dire qu'elles avaient une super chanson.
 
Aujourd'hui, je ne vais pas vous mentir, j'ai pas mal glandé. Et ô Surprise ! Sakis Rouvas, le dieu grec dont je vous avais déjà parlé est venu me faire un petit coucou à l'hôtel ! On a pris un verre tous les deux, seuls au monde, devant les caméras de la télé grecque et celles de France 2 quand même !
 
Eurovision oblige, tu peux pas dire bonjour à quelqu'un sans caméra, ça ne se fait pas, ce n'est pas poli !
Là encore j'ai découvert un type plutôt sympa, doué d'un solide sens de l'humour. Sa chanson This is our night remue pas mal du popotin qu'il a fort joli d'ailleurs ! Bon, ben voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Ah ! Si, une dernière chose, juste en face de mon hôtel, il y a un grand magasin type Galeries Lafayette en super chic et j'ai pas pu résister... Si je ne gagne pas samedi, je risque de me faire engueuler par mon banquier !
 
Paca !*
 
 
Patricia. 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience