En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Oscars, Jean Dujardin : " J'ai un peu le plaisir triste "

Article par Lucile PINERO , le 21/02/2013 à 18h45 , modifié le 22/02/2013 à 16h00 0 commentaire

Jean Dujardin est à l'affiche de Möbius actuellement. A quelques jours de la cérémonie des Oscars, l'acteur revient pour Le Figaro ce jeudi sur sa consécration qui a suivi son rôle dans The Artist.

Jean Dujardin est un peu un être unique chez les acteurs français puisqu'il est le seul à avoir reçu la prestigieuse statuette dorée de la part de l'académie des Oscars. C'était en 2012, pour son rôle dans The Artist. Depuis il a enchaîné les projets. Il est actuellement à l'affiche du film Möbius avec Cécile de France. A quelques jours de la cérémonie des Oscars et un an après sa consécration, il a accordé une interview au Parisien ce jeudi. Il revient notamment sur sa vie post-trophée.

On se souvient tous de ces images, de Jean Dujardin en smoking, fou de joie et ému, sautillant, ses sourcils bondissants sur son visage illuminé par la joie. C'était en 2012, l'euphorie. Qu'y a-t-il eu juste après ? "Sur le moment, j'étais littéralement ‘shooté'. [...] Après la cérémonie, mon corps m'a dit ‘Stop !'. J'ai eu un grand besoin de solitude", confie-t-il au Figaro. Puis, il ajoute : "Je me suis replié en famille à la montagne durant trois semaines. J'ai fait des balades. Je me suis allongé dans l'herbe. J'ai même dû parler à des arbres ! Je n'ai même pas vraiment apprécié le succès des Infidèles. J'ai un peu le plaisir triste, moi".

Une mise au vert qui n'aura pas duré bien longtemps. Jean Dujardin a tourné Möbius d'Eric Rochant puis The Wolf of Wall Street de Martin Scorsese, avec Leonardo DiCaprio. Deux pointures hollywoodiennes. Et autant dire que Jean Dujardin se plaît chez les Américains : "Il est clair qu'en France, dès qu'on en fait un peu trop, on est accusé de faire de l'abattage. Aux Etats-Unis, ça a été le contraire. Avec mon anglais de classe de cinquième, mon visage assez expressif, je me souviens que durant les deux derniers mois, je me suis lâché !", avoue-t-il au quotidien. La star de la série télévisée Un gars, une fille, qu'il a tournée avec sa femme, Alexandra Lamy, conclue enfin : "J'ai joué les baltringues. Et finalement, c'est ce qu'ils aiment. Je leur conviens assez bien aux Américains."

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience