En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Oscars : et les oubliés sont...

Article par Julien GONCALVES , le 27/02/2012 à 11h34 , modifié le 27/02/2012 à 11h35 0 commentaire

Aux Oscars, il y a ceux qui gagnent comme The Artist et Jean Dujardin, il y a ceux qui perdent, mais il y a aussi ceux qui n'ont même pas été nommés. Boycott ou simple oubli, gros plan sur les oubliés de la cérémonie.

Aujourd'hui tout le monde s'accorde à célébrer la victoire aux Oscars de notre frenchy Jean Dujardin et de son film muet The Artist, que le cinéma américain vient de récompenser de 5 statuettes. Mais des voix continuent de s'élever contre une cérémonie trop prévisible, trop lisse. Et c'est vrai que lorsque l'on regarde de plus près la liste des nominations, une question nous brûle les lèvres. Certains films qui ont pourtant marqué l'année cinéma 2011 ont été tout simplement écartés. Pourquoi ?

Il faut dire que pour certains acteurs la surprise est grande. Notamment pour le sex-symbol et grand favori Ryan Gosling, qui a littéralement crevé l'écran l'an dernier grâce à ses rôles phares dans trois films à succès : Drive, Crazy, Stupid, Love ou encore Les Marches du Pouvoir. Autant acclamé par la critique que par le public, l'acteur a été tout simplement snobé par l'académie des Oscars. Drive figure pourtant en tête de nombreux classements des meilleurs films de l'année dernière, et l'interprétation magistrale de Ryan Gosling autant que la réalisation très stylisée de Nicolas Winding Refn y sont pour beaucoup. Trop populaire et trop bling-bling pour les Oscars ?

Un autre long-métrage aura beaucoup fait parler de lui en 2011 : Shame. Et Michael Fassbender, qui interprétait avec brio un accro au sexe, était pressenti par beaucoup pour intégrer la course à l'Oscar dans la catégorie "meilleur acteur". Sulfureux, sombre, et dérangeant, le côté subversif du film lui a-t-il valu son absence aux Oscars ? Sans doute. 

Côté féminin, c'est évidemment la sublime et fragile Carey Mulligan, à l'affiche de Drive et de Shame (décidément...), qui aura sans aucun doute procuré le plus d'émotion aux spectateurs en l'an dernier. Et pourtant... Mais elle n'est pas seule : Les Aventures de Tintin de Steven Spielberg, Adrien Brody pour son rôle bouleversant dans Detachment, ou encore Kirsten Dunst dans Melancholia de Lars Von Trier figurent aussi sur la longue liste des grands oubliés de la 84ème cérémonie des Oscars. Sans rancune ?

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience