En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Oprah Winfrey, victime de racisme en Suisse, balance tout

Article par O. de A. , le 10/08/2013 à 10h37 , modifié le 10/08/2013 à 11h06 0 commentaire

Oprah Winfrey s'est confiée sur le plateau de Larry King. Elle est revenue sur des "actes" de racisme dont elle a été victime lors de son passage en Suisse...

La papesse de la télévision américaine figure parmi les personnalités les plus riches et les plus influentes de la planète. Alors quand elle est victime de racisme, ses propos ont un écho d'autant plus retentissant. Invitée sur le plateau de Larry King, sur Ora.tv, Oprah Winfrey a accepté d'inverser les rôles et de se livrer à des confidences. La star des talk-show américains, rompue à l'art d'interviewer les célébrités, s'est émue de ce qu'elle a pu vivre lors de son passage en Suisse. Elle a raconté des "actes de racisme" dont elle a été victime. Invitée au mariage de Tina Turner, le 21 juillet dernier, elle a été très mal reçue dans une boutique huppée de Zurich. Alors qu'elle demandait à voir un sac en crocodile, la vendeuse s'y est opposée. 

"J’étais dans une boutique et j’ai dit à la vendeuse que je voulais voir un sac qui était posé sur une étagère, se souvient Oprah Winfrey. Et elle m’a dit 'non, celui-là est trop cher'. Elle a continué en me disant que le sac avait été créé pour des gens comme Jennifer Aniston et que je devrais plutôt en prendre un autre". Elle insiste mais essuye un nouveau refus. Ce qui interpelle Larry King qui lui demande ce qu'elle a ressenti à ce moment précis : "J'ai eu envie de rire" et de la jouer "Pretty Woman" en sortant "du magasin et revenir pour tout acheter". "Ensuite j’ai pensé qu’elle aurait une commission si je le faisais, alors j’ai renoncé", a expliqué la reine du petit écran dont la fortune est estimée par le magazine Forbes à pas moins de 2, 8 millards d'euros.

Ironie du sort la directrice de la boutique figurait parmi les invités au mariage de Tina Turner. Elle a donné sa version des faits au magazine allemand Blick. Pour elle, il s'agit d'un malentendu. "Le sac se trouvait sur un présentoir derrière une vitre de sécurité, s'est-elle justifiée, et notre vendeuse a invité Madame Winfrey à l'accompagner au premier étage du magasin pour lui montrer des sacs identiques". Mais le mal est fait ! Et si l'image de la boutique est écornée, c'est toute la Suisse qui en pâtit au point que l'organisme de promotion du tourisme de nos voisins helvètes, Schweiz Tourismus, a réagi sur Twitter pour présenter ses excuses à la reine de la télé américaine.

Pour l'heure Oprah Winfrey a déjà l'esprit ailleurs. Elle vient d'être désignée dans la liste des futures personnalités décorées par Barack Obama. La productrice, actrice et fondatrice de sa propre chaîne "OWN", héritera de la plus prestigieuse distinction américaine : la médaille présidentielle de la Liberté. Lire aussi : "Barack Obama va décorer la présentatrice télé Oprah Winfrey".

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience