En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Non, Kate Winslet n'est pas une héroïne

Article par Chloe DIQUERO , le 22/07/2014 à 14h15 0 commentaire

On la croyait prête à braver les flammes pour venir en aide à une personne âgée. Il n'en est finalement rien. Eve Branson, mère de Richard Branson, qui aurait été sauvée par l'actrice en 2011 d'un incendie, rétablit aujourd'hui toute la vérité.

C'était en 2011, sur l'île privée de Necker Island, à Hawaï. Kate Winslet passe alors quelques vacances en compagnie de son petit ami, Ned Rocknroll, neveu du riche homme d'affaires Richard Branson, dans la somptueuse demeure de ce dernier. S'y trouvent également l'entrepreneur britannique, sa mère, ses enfants et ceux de l'actrice. Malheureusement pour la petite famille, les choses ne vont pas se passer comme prévu. Et leurs congés vont être de bien courte durée. Car, dans la nuit du 22 août, alors que l'ouragan Hyrène fait rage, la résidence dans laquelle ils séjournent va prendre feu, sans qu'ils ne puissent rien y faire. Fort heureusement, tous s'en sortiront indemnes. Grâce, en partie, à la bravoure de Kate Winslet.

"C'est elle qui a fait sortir ma mère (Eve Branson, ndlr) de la maison, avait en effet confié Richard Branson à l'époque des faits, dans une interview donnée à ITV News et retranscrite sur le site du Daily Mail. Elle a dit que c'était comme être sur le tournage d'un film, quand vous attendez d'entendre le mot 'coupez' et qu'il ne vient pas. C'était surréaliste pour elle". "Elle a porté ma mère en dehors de la maison, a-t-il ensuite insisté. Elle l'a sortie aussi vite que possible". Kate Winslet, une héroïne ? Jusqu'à présent, on y croyait...

Mais Eve Branson, qui aurait été sauvée des flammes par l'actrice, a aujourd'hui tenu à rétablir la vérité, dans les colonnes du Guardian. "J'en ai marre de cette histoire" a-t-elle d'abord indiqué au journal britannique. Avant d'expliquer sa version des faits, bien différente de celle de son fils : "nous aurions tous brûlés vifs si mes petits fils n'avaient pas été là. Il était 4 ou 5 h du matin et ils sont venus réveiller tout le monde. Je me souviens avoir dit : ‘Je ferais mieux d'enfiler mon imperméable', parce que je voulais me couvrir et mon petit-fils Jack m'a dit : ‘non, pas maintenant'". "Quoiqu'il en soit, j'étais sur le point de sortir et il pleuvait à verse, poursuit-elle. Et je n'avais pas mes lentilles de contact. Mais je trouvais le chemin jusqu'à la sortie et Kate et ses deux enfants étaient derrière moi. Après, elle m'a en quelque sorte attrapé et aidé à descendre quatre marches, et c'est tout. Je suis désolé, je ne vais pas en faire toute une histoire". "Je suppose que j'étais un peu trop lente pour elle" ajoutera même Eve, comme pour enfoncer le clou.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience