En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Nicole Kidman dénonce les violences faites aux femmes au Congrès américain

Article par Judith Lowski , le 22/10/2009 à 15h19 , modifié le 22/10/2009 à 15h23 0 commentaire

C'est un rôle un peu particulier qu'a joué Nicole Kidman : l'actrice était au Congrès américain pour sensibiliser les autorités sur les violences faites aux femmes dans le monde.

Après avoir été la première actrice à jouer à l'ONU dans L'interprète, le film de Sidney Pollack, Nicole Kidman a franchi les portes du Congrès américain pour interpeller les élus américains sur le douloureux thème de la violence faite aux femmes. Cette fois-ci, ce n'était pas pour un rôle, mais dans le cadre de son action comme ambassadrice de bonne volonté pour le fonds de développement des Nations-Unies pour la femme (Unifem).

Les élus américains ont entendu des représentants d'ONG sur la nécessité de faire adopter l'International Violence Against Women Act, un projet de loi qui influencerait la politique étrangère des Etats-Unis vis-à-vis des pays où les droits des femmes sont bafoués. "La violence contre les femmes et les filles est peut-être l'une des violations des droits de l'homme les plus répandues dans le monde", a indiqué l'actrice australienne, selon l'AFP. Très concernée, Nicole Kidman a également parlé des viols systématiques lors des conflits ethniques, les mariages forcés à un très jeune âge et les violences faites aux femmes dans certains foyers.

Loin de l'image glamour que donne d'elle Hollywood, la jeune femme a encore insisté sur la nécessité que ces femmes soient soutenues, "non pas avec une boîte de sparadrap, mais à travers une approche globale et bien financée qui reconnaisse que les droits des femmes sont aussi ceux des hommes".

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience