En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Natasha St-Pier : Avec Thérèse, Vivre d'amour, "on va partir en tournée dans les Zénith de France"

Article par , le 22/04/2013 à 10h10 , modifié le 22/04/2013 à 10h10 0 commentaire

Rédactrice en chef d'honneur de Plurielles.fr, Natasha St-Pier nous parle de Thérèse, son nouveau projet ainsi que de son expérience de coach dans The Voice Belgique.

Qu'est-ce qui vous a séduit dans le projet "Thérèse" ?
Lors de notre première rencontre, Grégoire m'a fait écouter trois titres : Vivre d'amour, Petit Papa et Marie pourquoi je t'aime. J'ai tout de suite dit "oui". Je ne savais pas qui était Thérèse. Le soir même, je me suis documentée sur Internet. J'ai été touchée par ses textes. On trouve notamment une lettre qu'elle a écrit à son papa. C'est une magnifique déclaration d'amour. Dans Marie pourquoi je t'aime, elle parle à la vierge comme si c'était sa maman car elle a perdu la sienne  quand elle était petite. On n'a pas besoin d'être croyant pour être séduit par ces textes. Ils sont intemporels !


Aviez-vous déjà rencontré Grégoire auparavant ?
Oui, on s'était croisé sur les Restos du cœur. On a de nombreux amis en commun. Je connaissais presque tous les artistes qui collaborent à ce projet, hormis Sonia Lacen que j'ai appris à découvrir. Elisa Tovati est une de mes amies. On s'est rencontré, un soir, dans une loge. Le feeling est tout de suite passé. On s'est raconté nos vies et on s'est aperçu que l'on avait plein de points communs. Son mari est pompier plongeur, le mien est pompier dans l'armée. On a toutes les deux décidées de recommencer des études...


Où en sont vos projets personnels ?
Je les ai mis de côté le temps de Thérèse. On devrait d'ailleurs partir en tournée dans les églises de France et dans les Zénith à la fin de l'année 2013. Ce projet me prendra certainement plusieurs mois voire plusieurs années. Il me tient particulièrement à cœur. Mais je n'abandonne pas pour autant mes projets d'album solo. 


Vous êtes coach de The Voice en Belgique. Comment êtes-vous avec vos talents ?
Je suis une coach assez stricte. Je suis très exigeante avec eux mais c'est pour leur bien. Dans The Voice, ils sont particulièrement encadrés. Il y a une personne qui s'occupe d'eux en dehors des répétitions, qui tient leur planning. De mon côté, je les aide à travailler leurs chansons. L'après The Voice ne sera pas forcément facile à gérer. Ils doivent en être conscients.


A titre personnel, qu'est-ce que cette aventure vous apporte ?
Je vois dans les yeux de mes talents, la magie de mes débuts. En 17 ans de carrière, on développe des automatismes. C'est assez agréable de voir leur fraîcheur.  On s'éblouit beaucoup plus facilement. Lorsque l'on a la carrière de quelqu'un d'autre entre nos mains, ce n'est pas pareil. La pression est beaucoup plus forte.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience