En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Naomi Watts : "Comment je pouvais m'approprier cette icône qu'est Diana ?"

Article par Pauline HOHOADJI , le 02/10/2013 à 12h03 , modifié le 02/10/2013 à 12h16 0 commentaire

Naomi Watts, qui incarne la Princesse de Galles dans le biopic Diana sorti ce mercredi en salles, est revenue sur ce rôle auprès de nos confrères de TF1.

C'est l'un des évènements cinématographiques de l'année. Plus de 16 ans après sa mort, la Princesse Diana va en effet revivre sur grand écran dans le biopic Diana réalisé par Oliver Hirschbiegel. C'est à l'actrice australienne Naomi Watts que le réalisateur a confié la difficile tâche d'incarner devant la caméra la mère des Princes William et Harry, qui reste aujourd'hui encore l'une des icônes de la monarchie britannique.

Alors que sort ce mercredi dans les salles obscures ce film très attendu, l'actrice, découverte notamment dans Mulholland Drive de David Lynch, a fait quelques confidences sur ce rôle dans un entretien accordé à TF1. Evoquant les difficultés d'incarner une telle icône, elle affirme notamment : "Cela met définitivement beaucoup de pression ! (...) Elle appartient au peuple anglais. Comment je pouvais m'approprier cette icône ? Cela laisse peu de place pour donner son interprétation. Mais ce challenge m'a donné envie d'accepter le rôle. Cela constituait un risque intéressant..." Pour l'actrice australienne, Diana "a eu une vie fascinante, a fait des choses extraordinaires. Se construire à un tel degré de célébrité, sa vie constamment scrutée, cela réclame une grande force. D'autant que gagner des batailles demande un sacrifice."

Difficile donc pour l'actrice de se glisser dans la peau d'une telle personnalité connue de tous. C'est donc à une véritable préparation militaire que s'est livrée Naomi Watts. Ses armes : disséquer de nombreuses vidéos de celle qui a été mariée au Prince Charles de 1981 à 1996. Elle a ainsi affirmé : "Avant d'accepter le rôle ? J'ai suivi le mariage de Lady Di et je savais tout ce qui s'était déroulé par la suite. Je n'ai pas suivi tous ses déplacements, toutes ses couvertures. J'ai quitté l'Angleterre à 14 ans.(...) Et encore une fois quand j'ai accepté le rôle, j'étais saturée d'informations. Il y a probablement plus d'informations sur elle que sur n'importe quelle autre femme au monde."

"Ce que j'avais dans ma tête pendant un long moment, c'était l'interview de Diana par Martin Bashir. Je voulais être la plus juste et la plus précise possible dans le jeu. J'ai étudié cette interview à répétition. Cela ne consistait pas uniquement à connaître les dialogues et les réponses justes. Il y avait les mouvements de tête, les regards, les blancs, la manière dont elle touche son visage... C'était un vrai challenge. Les autres fois, j'étais libre de capter son essence et faire ma propre interprétation, comme je désirais", précise-t-elle également.

Attendu de pied ferme par les nombreux admirateurs de Diana, ce film éponyme se concentre sur les deux dernières années de vie de la Princesse préférée des Anglais. Le réalisateur a notamment voulu mettre en avant son histoire d'amour secrète avec le chirurgien Hasnat Khan, interprété dans le film par Naveen Andrews, l'un des héros de Lost.
Retrouvez cet entretien en intégralité ici sur le site de TF1.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience