En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Miss Prestige National, le concours de Geneviève de Fontenay courronne Christelle Roca

Article par Marie DESGRÉ , le 05/12/2011 à 10h36 , modifié le 05/12/2011 à 10h39 0 commentaire

Malgré l'interdiction d'organiser un concours dissident, l'élection de Miss Prestige National voulue par Geneviève de Fontenay a bien eu lieu, dimanche soir à Divonne-les-Bains.

Deux jours, deux miss : à peine 24 heures après le couronnement de Delphine Wespiser, devenue samedi soir Miss France 2012, c'est Christelle Roca, Miss Cerdagne-Roussillon, qui a coiffé dimanche le diadème de Miss Prestige National.

Du haut de ses 20 ans et de son 1,77 m, Christelle Roca a été choisie parmi 27 candidates pour succéder à Barbara Morel. Bien qu'étudiante en BTS professions immobilières, la nouvelle Miss Prestige National a affirmé vouloir ensuite "rentrer dans une école de radio".

Cette élection dissidente, organisée avec des moyens beaucoup moins importants que celle de la veille, était diffusé en direct sur internet et a recueilli plus d'un million de votes. Grande absente de la soirée, Geneviève de Fontenay, fondatrice de ce concours après son divorce avec Endemol et le Comité Miss France, a pourtant été citée plusieurs fois par le journaliste Henry-Jean Servat, président du jury. La dame au chapeau avait été rappelée à l'ordre la veille, lorsque le Comité Miss France et Endemol lui avaient adressé ainsi qu'aux organisateurs du concours Miss Prestige National des mises en demeure leur demandant d'annuler leur concours. Une clause de non-concurrence lie en effet Geneviève de Fontenay  à Endemol jusqu'en 2013, et une astreinte de 100.000 euros a été fixée à la dame au chapeau par le tribunal en cas de non respect.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience