En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Miss France 2014 : les premières fois de Marine Lorphelin

Article par , le 05/12/2013 à 15h50 , modifié le 05/12/2013 à 15h55 0 commentaire

A quelques heures de la fin de son sacre, Marine Lorphelin revient sur ses premières fois en tant que Miss France.

C'est l'heure du bilan. Marine Lorphelin, Miss France 2013 rendra sa couronne samedi soir. La jeune femme, qui a déjà repris ses études de médecine, revient sur son année de règne. Elle se remémore avec émotion ses "premières fois" en tant que Miss. Interview vérité.


Sa première séance photos

"C'était pour Paris Match. J'ai posé avec la Garde Républicaine. Moi qui adore les chevaux, j'ai vraiment vécu un très beau moment. Je me rappelle aussi du fait qu'il faisait super froid. Je n'avais dormi que trente minutes. Heureusement que le maquilleur était là pour me sublimer. Je portais de belles robes. J'avais l'impression d'être dans un rêve"

Sa première interview télé
"C'était au 13h de Jean-Pierre Pernaut. C'est un de mes meilleurs souvenirs. Ils ont diffusé un beau reportage à Charnay-les-Mâcon. On voyait ma prof de gym. J'ai trouvé ça très émouvant. En même temps, j'étais particulièrement stressée. Un JT, c'est millimétré. On n'a pas le droit à l'erreur"
Ses premières larmes en tant que Miss
"J'ai énormément pleuré le soir de l'élection à cause de l'accumulation de stress. Lorsqu'il ne restait plus que Miss Tahiti et moi, je me suis posée énormément de questions. J'étais partagée entre la joie et la peur. Je me demandais ce qui allait m'arriver. Je n'arrêtais pas de lui parler. Elle, n'avait pas de réaction. Je lui ai dit : "J'espère que c'est toi". Elle était favorite et le voulait vraiment... J'ai aussi pensé à ma mère qui pourrait faire une crise cardiaque si j'étais élue Miss France et à ma grand-mère, qui voulait que je m'inscrive à cette élection (elle est décédée en 2011 NDLR.). Ma vie a basculé en l'espace de cinq secondes"
Son premier cadeau de Miss

"J'ai reçu une parure de bijoux Julien D'Orcel. Je suis une grand fanatique de bijoux. J'étais trop contente. J'ai lancé à ma mère avec humour : "C'est la première pièce de mon héritage". Elle m'a dit : "Ca ne va pas ?", mais elle a rigolé"

Sa première montée des marches

"C'est un de mes meilleurs souvenirs de Miss France. J'étais au bras d'Alain Delon. C'était un moment fort en émotions. C'était aussi très impressionnant"

Ses premiers moments de doute
"Toutes les Miss ont douté à un moment ou à un autre. J'avais surtout peur de la tournure que ma vie allait prendre. J'avais peur de prendre la grosse tête, que ma famille me manque. J'étais aussi angoissée à l'idée de me savoir si j'allais vraiment reprendre mes études un jour"
Son premier accrochage avec Sylvie Tellier
"Je ne m'en rappelle pas. Bien sûr, il y a eu des petites tensions mais elles ne m'ont pas marqué. Sylvie Tellier a dû me faire des reproches lorsque j'ai fait une boulette. Mais ça n'a jamais été très loin. Et puis il ne faut pas oublier que, même si on s'entend très bien, elle reste ma patronne"
Sa première sortie officielle
"C'était dans mon petit village à Charnay-les-Mâcon. J'étais très impressionnée à l'idée de voir toute cette foule. Il y avait plus de 4.000 personnes. Je me suis dit que tout pouvait arriver. Une chose est sûre, je ne m'attendais pas à un tel accueil. C'était très chouette. Mais une fois de plus, je me suis posée énormément de questions. Je me suis dit que les gens attendaient beaucoup de moi. Je ne savais pas comment prendre la parole et comment les remercier"
Les premiers mots de ses parents après son sacre
"J'ai un black out. Je crois que ma mère m'a demandé si ça allait. Et j'ai dû lui répondre : "oui, oui, ça va""
Ses premiers messages de soutien
"J'ai reçu énormément de courriers durant toute cette année. Beaucoup m'ont touché. Notamment celui d'une maman qui me racontait le quotidien et les difficultés qu'elle rencontrait avec sa fille malade. Les gens se sont énormément confiés à moi. Certaines personnes m'ont remerciée pour mon engagement en faveur de l'association Mécénat Chirurgie Cardiaque. Ils m'ont expliqué ce qu'ils avaient vécu lorsqu'un membre de leur famille s'était fait greffer. Je crois que l'on ne peut pas s'imaginer ce que ça représente pour eux. Je me rappelle aussi d'une séance de dédicaces où une femme s'est mise à pleurer en me montrant la photo de sa petite fille qui devait se faire opérer du cœur"
Sa première visite à l'hôpital Robert Debré
"Je suis allée dans un service de grands prématurés. C'était très touchant. C'est un moment qui m'a fait énormément de bien. Ca m'a rassuré et conforté dans mon choix de devenir médecin. A ce moment-là, j'avais plus envie de porter une blouse que mon écharpe de Miss France"
La première chose à laquelle elle pense lorsqu'il regarde un an en arrière
"J'ai énormément mûri. Cette année m'a permis de me forger une carapace. Plus jeune, j'étais hypersensible. Aujourd'hui, ça va beaucoup mieux. Mais lorsque je craque, je craque vraiment..."
La première chose qu'elle va faire en tant que non Miss
"Réviser. Je passe mes partiels dans une dizaine de jours. Je ne suis vraiment pas sûre de les valider sachant que j'ai repris les cours à la fin du premier semestre, mais bon... Ce n'est vraiment pas évident de s'y remettre"

 

A lire aussi : Marine Lorphelin : retour sur son année de règne de Miss France

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience