En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

VIDEO. Miss France 2014 : le maillot de bain, une épreuve redoutée ? Les Miss répondent

Article par , le 02/12/2013 à 16h42 , modifié le 02/12/2013 à 17h22 0 commentaire

Samedi soir, les 33 prétendantes au titre de Miss France 2014 défileront en maillots de bain. Elles nous confient leurs appréhensions...

Ah, l'épreuve du maillot. Au fil des années, elle est devenue une institution aussi bien pour les téléspectateurs que pour les membres du jury et des Miss. A l'époque de Geneviève de Fontenay, les prétendantes au titre défilaient uniquement en maillot de bain une pièce. Mais depuis 2010 et le changement de direction de la société Miss France (Sylvie Tellier en prend les commandes), les demoiselles font deux passages : l'un en maillot de bain une pièce, l'autre en deux pièces. Une épreuve quelque peu redoutée par certaines Miss régionales. "Il va falloir que l'on s'y habitue vite", lance Miss Ile-de-France, "Samedi soir, on n'aura pas le choix". Pendant que d'autres relativisent. Miss Provence, de son côté, se prend prête. "Je n'appréhende pas trop ce moment-là. On est toutes dans le même bateau. On a toutes nos complexes et nos défauts et on les connaît". Miss Poitou-Charentes, de son côté, part avec une longueur d'avance : "J'ai déjà fait des galas de natation synchronisée. Mon corps n'a pas changé"...


Ce grand moment ? Les Miss ont largement eu le temps de le préparer. Depuis le 23 décembre dernier, elles répètent leurs chorégraphies. Pendant leur voyage au Sri Lanka, elles ont également eu l'occasion de faire une séance photos en maillot de bain. "J'appréhendais un peu ce moment", confie Miss Centre. "Au niveau des postures, sur comment me mettre en valeur. Mais, au final, ça a été une vraie partie de plaisir. On était à l'aise". Pour Miss Bourgogne, cet exercice était totalement nouveau. "Je n'avais encore jamais fait de shooting en maillot. J'étais un peu intimidée. Car il y avait 10/15 personnes qui nous regardaient. Mais on se prend vite au jeu. Les professionnels qui étaient là nous ont mis à l'aise, nous ont pris en charge. On n'était pas jugé,  on était nous-même. Ils ont fait de nous de belles œuvres d'art".

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience