En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Miss France 2012 : dans l'intimité des Miss...

Article par , le 01/12/2011 à 15h39 , modifié le 01/12/2011 à 16h18 0 commentaire

A J-2 de l'élection Miss France 2012, retour sur une émission qui célèbre la beauté féminine en compagnie d'une actrice privilégiée de la cérémonie. Cathy Monnier est coiffeuse des Miss depuis 23 ans.

Cathy Monnier est directrice artistique de la maison de coiffure Saint Algue. Depuis 23 ans, elle accompagne les Miss, depuis les élections régionales jusqu'à la fin de leur mandat, petite main d'une grande valeur, conseillère voire figure maternelle dans l'univers des Miss France...

 

Quelle sera l'ambiance au moment de l'émission de ce samedi 3 décembre ?
Une super ambiance. On est très nombreux en coulisses, nous devons être 24 coiffeurs, 18 maquilleurs, 18 habilleurs... L'ambiance est bon enfant, on entoure les miss. Elles sont forcément stressées, c'est leur show ! On vient les rassurer, discuter. Nous avons un rôle maternel aussi bien sûr...
 
Au bout de 23 ans à coiffer les Miss France, quel regard portez-vous sur l'émission ?
Je trouve que c'est une émission excellente. On célèbre la beauté de la femme. On parle de l'émission qui a évolué mais ce sont les candidates, surtout, qui ont évolué, elles ont fait plus d'études, beaucoup savent déjà bien s'habiller, se coiffer. D'autres ont besoin de conseils, comme tout le monde.  Je trouve que c'est une émission qui fait rêver, on a toute rêvé à être reine de beauté. Et puis pour celle qui remporte le titre de Miss France, c'est un incroyable tremplin. C'est dur, parce qu'elles sont sollicités de partout. Mais si elle sait bien s'y prendre, elle peut beaucoup évoluer comme l'ont fait Sophie Thalmann, ou Malika Ménard...

 

En tant que coiffeuse, vous avez pu développé des relations de conseillères assez intimes avec certaines Miss France ?

Il y avait une époque où les Miss étaient moins protégées par l'organisation et où finalement, nous étions plus proches d'elles. Mais c'est très bien qu'elles soient très protégées aujourd'hui, très accompagnées. Disons que j'ai pu être proche de Sophie Thalmann, Malika Ménard, Sylvie Fabre... Sophie avait un caractère très fort et a vraiment boosté l'image des Miss France. Mais elles sont toutes différentes, je ne peux pas dire qu'il y en a une que j'aime plus que les autres.  C'est vrai que nous, qui nous occupons de la chevelure, nous  touchons à quelque chose qui, finalement à trait à l'intime, on conseille, etc.  Je ne dirais pas qu'elle me prenait pour leur mère mais presque.
 
Quel point commun ont-elles ?
Je ne peux pas vraiment dire. Certaines sont très sûres d'elle dès le début. Laury Thilleman avait tout de suite de l'assurance.  Mais toutes mûrissent au bout de 6 ou 7 mois, elles s'affirment, elles savent comment elles préfèrent être mise en beauté. Cela va faire trois semaines que je ne les ai pas vues depuis le voyage au Mexique ; je sais qu'elles auront déjà pris en mâturité.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience