En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Michael Jackson : Son ex-femme Debbie Rowe accable les médecins

Article par Jonathan MURCIANO , le 16/08/2013 à 10h01 , modifié le 16/08/2013 à 10h05 0 commentaire

Lors du procès entre la famille Jackson et le promoteur de concerts AEG, l'ex-femme du chanteur décédé en 2009 accuse les médecins d'avoir profité de son addiction pour se remplir les poches.

Michael Jackson a-t-il été poussé par son promoteur AEG à abuser de médicaments lors de la préparation de ses concerts événements en 2009 ? Sa famille en est persuadée et poursuit en justice AEG après la mort d'une overdose de propofol le 25 juin de cette année-là à l'âge de 50 ans. Cette semaine, le procès a lieu et l'ex-femme de la pop star, Debbie Rowe, est venue témoigner à la barre pour confirmer l'addiction aux médicaments de l'interprète de Thriller (A lire aussi - Michael Jackson : l'hommage ridicule de l'héroïne de Thriller). Selon elle, ses médecins le poussaient toujours plus à consommer des médicaments dont l'usage n'était pas nécessaire. Michael Jackson était bel et bien accroc aux analgésiques, dont la consommation était devenue quotidienne.

"Les médecins ont profité de lui"

Debbie Rowe, mariée pendant trois ans (1996-1999) à "Jacko" et mère de Prince et Paris, a pointé du doigt la crédulité de son ex-mari qui pensait que les prescriptions de ses médecins étaient parole d'évangile. "Les médecins ont profité de lui car il ne voulait pas souffrir et sa tolérance à la douleur était très faible." Elle a pris les exemples du dermatologiste et du chirurgien plastique de confiance de la star qui "n'en avaient rien à faire" de lui. Selon elle, ils l'ont gavé de médicaments pendant des années.

A la barre, l'ex-femme de Michael Jackson en a profité pour parler de sa fille Paris  (A lire aussi : La fille de Michael Jackson renoue avec sa mère), qui a tenté de mettre fin à ses jours en juin en avalant des médicaments (A lire aussi - Paris Jackson : une tentative de suicide comme un appel au secours ?). La mort tragique de son père l'a traumatisée. "Elle est dévastée et elle a la sensation que ça ne vaut plus la peine de vivre", a ajouté Rowe, qui a fondu en larmes devant le juge.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience