En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Michael Jackson : liaisons, excentricités, paranoïa... ses gardes du corps disent tout

Article par , le 12/06/2014 à 10h25 , modifié le 12/06/2014 à 11h45 0 commentaire

Dans un nouvel extrait du livre Remember The Time: Protecting Michael Jackson In His Final Days, deux anciens gardes du corps du roi de la Pop, Javon Beard et Whitfield racontent les dernières années de vie de l'artiste.

De Michael Jackson, le public a gardé l'image d'un génie aux tubes cultes et aux pas de danse mythiques. Mais aussi celle d'un homme poursuivi par la justice à plusieurs reprises, dévoré par la paranoïa et la chirurgie esthétique. Néanmoins, ceux qui sont restés avec lui 24 heures sur 24 jusqu'à la fin de sa vie ne disent pas la même chose.

Dans un livre consacré à la star, Remember The Time : Protecting Michael Jackson in His final Days, et relayé par The Mirror, ses deux anciens gardes du corps Javon Beard et Bill Whitfied affirment se souvenir avant tout d'un homme aimant et dévoué à ses enfants. « Nous travaillons pour Mr Jackson, et non pour le roi de la pop », écrit Bill Whitfield. « Nous avons pu le voir en tant qu'homme et père (...) et c'était bien de voir ce côté de sa personnalité. [Il] était tellement présent en tant que parent, il aidait [ses enfants] pour leurs devoirs à la maison, il s'assurait qu'ils mangeaient bien, ils les couchaient le soir ». Michael Jackson ne semblait vivre que pour ses enfants. « Il était l'homme le plus heureux du monde lorsqu'il était avec ses enfants » écrit Javon Beard.

Un homme devenu paranoïaque...
Mais cet amour dépassait en réalité le simple stade de l'instinct paternel. Javon Beard et Bill Whitfield expliquent que Michael Jackson était devenu complètement paranoïaque à la fin de sa vie et cela affectait la vie de ses enfants. Ceux-ci ne sortaient jamais sans porter de masques. « C'est tout ce qu'ils savaient », affirme Javon, « Ils savaient qu'ils devaient se couvrir et s'appeler par des noms de code lorsqu'ils sortaient ». Le roi de la Pop ne voulait apparemment pas que ses enfants sachent comment leur père était considéré par le monde entier. « Il n'avait pas Internet chez lui. Les enfants ne pouvaient pas regarder tout ce qu'ils voulaient à la TV, donc ils n'ont jamais pu voir comment leur père était décrit ».

Prince, Paris et Blanket Jackson n'avaient au final que peu d'interactions avec le monde extérieur. Javon Beard et Bill Whitfield racontent notamment que Michael Jackson faisait fermer les magasins de jouets et les cinémas pour que les enfants puissent acheter et regarder des films sans être dérangés. Les dossiers des employés étaient scrupuleusement examinés et on retirait aux saisonniers leur téléphone portable. Et même dans sa propre maison, Michael Jackson était si préoccupé par la sécurité qu'un système de surveillance couvrait chaque centimètre de la propriété. Des boutons d'alarme étaient installés partout et des gardes armés patrouillaient dans le jardin. La star était devenue si paranoïaque que malgré tout il vérifiait lui-même les serrures de chaque porte.

... et excentrique
Bill Whitfield se souvient aussi Michael Jackson était un homme au final très excentrique. « Il allait dans un magasin et achetait tout. Et quand on allait à l'hôtel, il achetait des milliers de livres (...) Un jour, il a même acheté toute une librairie ». Les anciens gardes du corps racontent même que le chanteur se baladait souvent avec une mallette argentée dans laquelle se trouvait deux Oscars du film Autant en emporte le vent et une autre dans laquelle il avait plusieurs milliers de dollars. Chez lui, il stockait des centaines de sauce au tabasco et il lui arrivait même de rester debout jusqu'à quatre heures du matin à danser tout seul.

Coureur de jupons
Bill Whitfield et Javon Beard racontent aussi que même s'il s'affichait en public en célibataire peu avant sa mort, en privé Michael Jackson avait eu deux relations avec des femmes dont l'identité n'est connue que par nom de code: Friend et Flower. La première était une brune qui parlait avec un accent de l'Europe de l'Est. Selon les dires des ex gardes corps, Michael Jackson lui rendait souvent visite à son hôtel, et l'emmenait dans sa limousine dont les rideaux étaient souvent fermés. « Ils s'embrassaient. Je ne voulais pas les interrompre » raconte Javon Beard.

Michael Jackson a entamé sa relation avec Flower peu de temps après le départ de Friend. Mais la jeuen femme était apparemment trop entreprenante aux yeux du roi de la pop. Si le chanteur appréciait la compagnie des femmes, il ne voulait pourtant pas s'engager. « Je ne pense pas qu'il se voyait un jour s'installer avec quelqu'un » affirme Javon. « Sa vie était trop chaotique ».

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience