En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Mélanie Laurent, Zabou, Madonna : Ces actrices qui passent derrière la caméra

Article par Jordan GREVET , le 24/11/2011 à 12h46 , modifié le 24/11/2011 à 12h58 0 commentaire

A l'occasion de la sortie au cinéma des "Adoptés", le premier film de Mélanie Laurent, retour sur quelques comédiennes qui sont, elles aussi, passé derrière la caméra - avec plus ou moins de succès.

Hier est sorti dans les salles Les Adoptés, le premier film de Mélanie Laurent. Après la comédie et la chanson, la jeune femme ajoute une nouvelle corde à son arc. Et la presse la salue. "Une vraie réussite que ces 'Adoptés'", écrit Le Parisien. "Mélanie Laurent a l'art d'aimer, de faire rire et aussi une incroyable capacité à émouvoir". Pour Métro, elle "dévoile une personnalité de cinéaste inventive".

Si Mélanie Laurent a réussi son pari, elle n’est pas la première actrice à passer derrière la caméra. Avant elle, d’autres comédiennes ont suivi le même parcours, même si l’expérience n’est pas toujours concluante.

Zabou et Jaoui se souviennent des belles choses, Judith Godrèche pleure
En France, Zabou Breitman transite brillamment d’actrice à réalisatrice. Après avoir joué dans une trentaine de films, la fille du scénariste Jean-Claude Deret réalise son premier film en 2001. Intitulé Se Souvenir des belles choses, le long-métrage porté par Isabelle Carré et Bernard Campan est récompensé en 2003 par trois César, dont celui de la meilleure première œuvre de fiction.

En 2000, Agnès Jaoui fait une entrée remarquée dans le milieu de la réalisation avec Le goût des autres. Mettant en scène son acolyte de toujours Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui prouve qu’elle est une réalisatrice de talent. Le goût des autres décroche cinq César, dont celui du meilleur film, et vaut à Agnès Jaoui une nomination dans la catégorie du meilleur réalisateur. Forte de ce succès, elle retente l’expérience deux fois : en 2004 avec Comme une image, puis en 2008 avec Parlez-moi de la pluie.

De son côté, Judith Godrèche connait une transition plus difficile pour son premier passage derrière la caméra. En 2010, la comédienne se met en scène dans Toutes les filles pleurent et les critiques sont loin d’être dithyrambiques. "Alerte à la nunuche", prévient Le Parisien tandis que Les Cahiers du Cinéma écrivent que le film "respire d’une ringardise sans âge".

Jodie Foster n’a pas de complexe, Madonna passe un mauvais W.E
Aux Etats-Unis aussi, les comédiennes sont parfois démangées de passer derrière la caméra. C’est par exemple le cas de Jodie Foster qui, depuis Le Petit Homme en 1991, semble avoir trouvé dans la réalisation un moyen de se diversifier. Si ses premiers films ne sont pas des chefs-d’œuvre, sa dernière réalisation, Le Complexe du Castor, a agréablement surpris au printemps dernier. Et, alors qu’elle continue de jouer la comédie, l’actrice de Taxi Driver et du Silence des Agneaux travaille déjà sur ce prochain film, attendu pour 2013.

Actualité obligé, on ne pouvait pas terminer cet article sans parler du premier film de Madonna. Après s’être à maintes reprises essayée à la comédie, la Ciccone, qui, rappelons-le a une formation de chanteuse, vient de signer son premier long-métrage, W.E. Très mal accueilli au dernier Festival de Venise, où il a été présenté, le film sortira outre-Atlantique le 9 décembre mais peine à trouver des distributeurs dans certains pays. Chez nous, W.E. est attendu pour mai 2012. Si Mélanie Laurent ne peut rivaliser avec Madonna dans la chanson, elle semble être plus forte que la Material Girl pour réaliser un film !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience