En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Masterchef, Pierre Lefebvre : "Frédéric, le candidat le plus touchant de la saison 4"

Article par , le 17/12/2013 à 09h27 , modifié le 17/12/2013 à 09h48 0 commentaire

Vendredi soir, Frédéric a quitté l'aventure Masterchef. Pierre Lefebvre, vainqueur des meilleurs candidats de l'aventure salue son courage et sa générosité.

Aux portes de la finales, trois valeureux concurrents :
Marc, l'ambitieux compétiteur, a affiné ses techniques au fil des semaines et semble grand favori de cette saison.
Marie-Hélène, la candidate spontanée et pleine de fraicheur, sa cuisine plus ménagère ne manque cependant pas de créativité, son parcours régulier et appliqué la place logiquement dans le trio de tête.
Frédéric, le sensible amoureux de son terroir et de la cuisine en général, son parcours tout en finesse et en humilité a révélé un cuisinier valeureux, sérieux challenger pour le titre !


Les trois compétiteurs se retrouvent alors sur le ring, armés... d'un œuf !
Œuf mayo ! Plat canaille, typique de nos plus beaux bistrots. Quelle bonne idée de mettre en avant un plat emblématique de la cuisine traditionnelle, servi autant dans les cantines que dans le restaurant d'Yves Camdeborde. J'en mangeais tous les lundi midi chez ma grand mère. J'aurais adoré faire cette épreuve.


Trois cuisiniers, trois personnalités, trois recettes différentes.
Marie-Hélène reste trop proche de l'original, Frédéric apporte une vision plus personnelle empreinte de classicisme avec une macédoine et des pickles de chou-fleur. Marc dynamite davantage les codes en emmenant l'œuf de l'autre côté du globe grâce à une mayonnaise au wasabi et au gingembre qui lui vaut le premier point de la soirée.
Michel Roth, chef de haut vol pour un vol au vent !
Il ne s'agit pas de la traditionnelle bouchée à la reine, pleine de béchamel dont on a tous un souvenir plus ou moins heureux. Ce vol au vent est composé de homard, de truffes, d'écrevisses, d'une bisque corsée... Sans oublier la délicate cuisson du feuilletage !


Marie-Hélène part mal, je suis franchement scotché de découvrir qu'elle n'a jamais cuisiné d'écrevisse et de homard, arrivée en demi-finale de Masterchef ! Nous en avions cuisiné plusieurs fois l'an passé, Simon en avait d'ailleurs fait sa spécialité ! C'est très périlleux de s'engager dans un tel concours sans se préparer à ce genre d'éventualité.
Elle nous offre cependant un très joli moment de télévision tout au long de cette recette, qu'elle parvient à réaliser coûte que coûte en nous faisant sourire à chaque étape.
Marc déroule tout au long de l'épreuve, malgré une petite baisse de régime en fin d'épreuve, Frédéric bosse dur et propose également un joli plat, accompagné d'une sauce "d'exception" !

Grâce à un travail technique quasiment irréprochable, Marc se qualifie pour la finale de Masterchef avec beaucoup d'émotion. Il prend une belle avance dans ce sprint final et son ou sa concurrent(e) devra redoubler d'efforts pour le vaincre en finale !
 
Les compteurs à zéro, Frédéric et Marie-Hélène se disputent la place restante en commençant par une tarte au citron et ?
Ce sera aneth pour Marie-Hélène et estragon pour Frédéric. Tous deux s'inspirent d'associations courantes dans la cuisine : citron/aneth avec le poisson, citron/estragon dans une béarnaise.


Je salive à l'idée de ces saveurs... A la dégustation, le match est serré, Frédéric manque de peu son premier point en raison d'une pâte mal maitrisée, Marie Hélène le devance désormais grâce à cette tarte à l'aneth plus aboutie techniquement.
Frédéric semble avoir manqué de peu chacun des trois points de cette soirée, il n'a plus le droit à l'erreur...
 
Encore un grand honneur avec un grand chef, une magnifique ville : Gérald Passedat, Marseille et des produits d'exceptions.
En bonus du point à gagner, un plat qui se retrouvera à la carte, au cas où la motivation manquerait !
Le buffet est incroyable, la richesse unique des poissons de méditerranée ne provoque pas la réaction attendue sur les candidats. Frédéric sécurise avec un loup accompagné de pommes de terre et d'une julienne. Il s'éloigne franchement des saveurs provençales que cette épreuve suggère.  Marie Hélène choisit le maquereau et le denti, encore une fois entouré de pommes de terre et de carottes... Heureusement son tartare, beaucoup plus original amène un peu de fantaisie.
Frédéric propose en fin de compte un plat parfaitement exécuté, assaisonné avec goût et précision mais un peu trop classique.
Marie-Hélène surprend et prend des risques avec un plat 2 en 1, bien cuisiné malgré un choix peu pertinent de garniture. L'audace paye car elle se qualifie pour la finale de Masterchef.
Frédéric, sur le podium, quitte la compétition en grand seigneur, personnage le plus touchant de cette quatrième saison, c'est également un des meilleurs cuisiniers dont la nouvelle carrière est pleine de promesses !
Troisième de Masterchef, à l'instar de mon ami Simon, récompensé moins d'un an après par le trophée Jeune Talent du Gault et Millau. Voici un des plus bels exemples de réussite après Masterchef, je souhaite à Frédéric autant de succès.

 

Les Carnets de Pierre & Simon : Cuisinez 5 fruits et légumes par recette et Revisitez les classiques aux éditions Milan. Prix : 9,95 euros.  

https://www.facebook.com/PierreMasterchef
@pierrecuisine

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience