En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Masterchef 2 Sébastien Demorand et Yves Camdeborde, l'interview croisée

Article par , le 18/08/2011 à 09h19 0 commentaire

Fins limiers de la cuisine et de la critique, Sébastien Demorand et Yves Camdeborde nous régalent les papilles... Rencontre.

Le niveau est-il plus élevé cette année ?
Yves Camdeborde Les candidats ont vu la saison 1, certains se sont préparés mais faites-nous confiance, on a essayé de les surprendre ! Il n'y a pas de piège mais des épreuves très exigeantes. En Masterclass, on refait les épreuves par exemple la boite mystère. Parfois même moi j'ai besoin de me creuser les méninges ! C'est quand Masterchef s'arrête que les choses sérieuses commencent !

Vous êtes heureux de vous être retrouvés ?
Sébastien On se connaît depuis 12 ans, autant dire qu'on se connaît par oeur !
Yves Oui on est sur la même longueur d'ondes même si parfois il y a débat
Sébastien, enfin tu as beau dire que la cuisine c'est le partage, tu ne veux pas partager le pâté de tête !

Ca a changé quelque chose à votre clientèle M Camdeborde ?
A Paris non, il y avait déjà beaucoup de monde ! En province je vois la différence, je ne suis pas encore habitué. L'émission revalorise le travail manuel et c'est tant mieux ! Certains arrivent avec des étoiles dans les yeux... On les calme direct, la cuisine c'est un métier.

Un conseil aux candidats ?
En coeur : le boulot !!! Il faut travailler, être curieux, s'intéresser aux produits

Sur quels critères jugez-vous les candidats ?
Sébastien : c'est bon ou pas bon, en général c'est assez simple. Quand le niveau devient élevé on estime la justesse, l'assaisonnement, la précision du plat, le dressage... Vous savez tout au long de l'épreuve, on goûte, on prend des notes... C'est sérieux comme métier et on a l'habitude de juger. Je suis un peu le super client. De part mon métier de critique, j'ai l'habitude de goûter des plats, d'aller au restaurant plus souvent que la moyenne, c'est cette expérience-là qui fait ma crédibilité.
Yves : parfois on a des goûts divergents, j'aime les plats poivrés mais en cuisine il y a des règles...
Sébastien : il n'y a pas d'objectivité en cuisine ; c'est l'émotion d'un plat qui compte !

Avez-vous été influencé dans vos choix ? Par la personnalité de certains, la production ?
Yves Pas du tout, et vous nou avez vu tous les trois ! Vous pensez qu'on est des garçons à se laisser influencer ? On a une crédibilité !

Et vos collègues chefs ils ont vu le programme
Sébastien : oui ils détestent Rires...
Yves : partout il y a de la jalousie mais on s'en fiche
Sébastien c'est dérisoire... L'essentiel est de revaloriser le métier ! On raconte une histoire. C'est important de montrer aux jeunes qu'on peut se faire une place au soleil et avoir de bons salaires grâce à la cuisine.

Vous repartez pour une saison 3 ?
En coeur d'abord les vacances ! Chaque chose en son temps. Rires.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience