En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Marion Jones : la fin d'un mythe

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 11/12/2007 à 00h00 , modifié le 17/01/2008 à 11h10 1 commentaire

La sprinteuse américaine Marion Jones a été condamnée à 6 mois de prison pour s'être dopée aux stéroïdes pendant plusieurs années. Elle s'est confiée sur le plateau de l'émission d'Oprah Winfrey, revenant sur cette déchéance.

Elle était la reine du sprint, raflant toutes les médailles sur son passage. Elle était devenue une légende. Mais le mythe Marion Jones s'est effondré en octobre 2007, depuis qu'elle a été reconnue coupable de dopage. Les titres olympiques, la gloire, elle a tout perdu. Marion Jones a été condamnée à 6 mois de prison, une première dans l'histoire de l'athlétisme. Revenant sur ces derniers événements terribles dans le Oprah Winfrey show, Marion Jones, championne déchue, n'a pas essayé de justifier ses actes. Elle est coupable et elle le sait, mais elle n'a exprimé aucun regret.
Le plus dur, toujours selon elle, n'a pas été de devoir renoncer à ses médailles olympiques, mais de voir la déception dans les yeux de sa mère et de son fils. Comment expliquer à son petit garçon de 4 ans, que sa maman n'a pas respecté la loi. Marion Jones a fini en déclarant que tout le monde faisait des erreurs, mais la différence pour elle, c'est que ses erreurs font la une des journaux. Malgré la déception de voir s'évanouir une championne, on peut tout de même se demander si l'aveu de Marion Jones n'est pas révélateur d'un problème plus grave qui touche tous les athlètes, notamment aux Etats-Unis. Elle a eu le courage d'assumer ses actes et de dénoncer un état de fait. Les autres athlètes auront-ils, après elle, le même courage ?  
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience