En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Marion Cotillard sublimée dans The Immigrant

Article par O. de A. , le 24/05/2013 à 13h04 , modifié le 24/05/2013 à 18h22 0 commentaire

Marion Cotillard joue le premier rôle dans le nouveau film de James Gray. Admirablement dirigée, elle transcende l'écran... et son jeu.

A l'affiche de "The Immigrant", Marion Cotillard semble touchée par la grâce dans le regard du réalisateur James Gray. Elle est magnifiée dans cette histoire qui retrace l'immersion de deux sœurs polonaises, Ewa et Magda, aux Etats-Unis dans les années 20.

 

L'une se prostitue pour aider l'autre atteinte de tuberculose et placée en quarantaine. Sur son parcours initiatique initiatique, Ewa, rencontre un proxénète (Joaquin Phoenix) et un magicien (Jeremy Renner). Oscillant entre la jalousie de l'un et le soutien de l'autre, elle résiste, se nourrit d'espoir teinté parfois de résignation. Dans ce personnage, Marion Cotillard, grave et inspirée, puise au fond de ses ses ressources dramatiques et émotionnelles. De celles qui l'ont consacrée dans La Môme. Sans compter que ses tenues et ses coiffes soulignent sa beauté atemporelle. Les amateurs d'années folles y trouveront leur bonheur quant à New-York, ville chérie de James Gray, elle s'impose comme un personnage à part entière ici.


Le cinéaste de "Two Lovers", signe une toile entre ombre et lumière, illusions,magie et humanité. La photographie du film est admirablement maîtrisée. En somme un cadre rêvé pour concentrer la puissance de jeu de Marion Cotillard au contact de Joaquin Phoenix, fascinant.


The Immigrant est en lice pour la Palme d'or.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience