En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Marion Cotillard se confie sur son "année prostitution"

Article par O. de A. , le 30/10/2013 à 14h11 , modifié le 30/10/2013 à 23h04 0 commentaire

A l'occasion de la sortie du film "Blood Ties", Marion Cotillard fait le bilan de ses derniers rôles, parfois osés. La preuve avec ses personnages de prostituée...

Se glisser dans la peau de personnages à mille lieues de son univers, c'est l'un des privilèges des acteurs. Marion Cotillard en sait quelque chose. La star française qui a conquis Hollywood a le don de se métamorphoser sur grand écran. A l'affiche cette semaine du dernier film de son compagnon Guillaume Canet, Blood Ties, elle fait le point sur ses derniers rôles.

Dans un entretien accordé au Figaro.fr, la comédienne oscarisée évoque son rôle aux côtés d'un casting de rêve (Mila Kunis, Zoe Saldana, Clive Owen) : "J'ai une idée de mon personnage et j'essaie d'y coller le plus possible parce que généralement ce que j'ai dans la tête est super! Après il faut réussir à le faire vivre. J'avais adoré l'interprétation de Carole Franck qui jouait Monica dans Les Liens du sang. Un personnage sombre, désespéré, qui se bat pour sa propre survie et celle de ses deux enfants".

"C'est mon année prostitution !"

Pour coller à son personnage dans ce remake des Liens du sang, Marion Cotillard l'a fait évoluer en suggérant des idées à Guillaume Canet : "On discute. On s'enrichit. D'ailleurs, c'est moi qui ai eu l'idée que Monica, mon personnage, pouvait être italienne. Il a trouvé que l'idée était bonne. C'était avant que je me souvienne que je ne parle pas un mot d'italien..." poursuit-elle avant d'établir des comparaisons le rôle qui l'a révélée : la Môme : "Je n'ai jamais été confrontée à un personnage que je n'aime pas. Il y a des facettes de Piaf que j'aimais moins que les autres: elle ne supportait pas d'être seule et donc faisait des choses pas très louables. En la jouant, j'ai fini par l'aimer complètement. La compréhension amène l'empathie. Ici, j'avais envie de comprendre Monica, d'où elle venait, ce qu'elle avait vécu".

Cette femme fait justement écho à un autre personnage qu'elle campe dans The Immigrant, de James Gray, disponible dans les salles obscures le 27 novembre. Difficile de ne pas établir une analogie entre ses derniers rôles, dans la même veine. "Elle, comme Monica, se prostituent pour des questions de survie. Les deux films se sont faits à peu près au même moment. Entre ces deux films et le clip que j'ai tourné pour David Bowie, The Next Day, c'est un peu mon année prostitution !", lâche-t-elle tout de go.

Très en verve, Marion Cotillard vogue d'un scénario à l'autre avec un succès sans nuage. D'ailleurs la belle aventure se poursuit avec son prochain film réalisé par les frères Dardenne.

Voir aussi : "Guillaume Canet : Marion Cotillard a du génie"

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience