En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Maïwenn : "C'est difficile de filmer quelqu'un qu'on aime"

Article par , le 21/10/2011 à 11h31 , modifié le 21/10/2011 à 12h09 0 commentaire

Maïwenn, réalisatrice de Polisse, se retrouve à la tête d'un carton français et d'un film incroyablement fort et réussi. On découvre aujourd'hui les dessous d'un tournage également marquant.

"Une réalisatrice est née" remarquent enfin certains. Pourtant depuis Pardonnez-moi et Le Bal des actrices on savait bien que Maïwenn était quelqu'un de bien, de surprenant, un peu écorché vif mais d'autant plus intéressante, un peu follette aussi. Du genre à se planquer dans une salle de cinéma le jour de la sortie de son film pour voir la tête de son public.

Polisse est sorti ce mercredi 19 otobre et les spectateurs se sont rués dans les salles alors que le film était précédé d'une excellente réputation après son passage à Cannes et quelques bons plateaux promos avec son casting de dingue.

 Polisse de Maïwenn

Fous rires et crises de larmes

On apprend aujourd'hui que le tournage de Polisse avec une Maïwenn aux commandes n'était pas un long fleuve tranquille. Au vu de quelques scènes absolument poignantes, on pouvait s'en douter. Au Figaroscope, Maïwenn a confié les fous rires et les crises de larmes qui ont émaillé le tournage, son difficile statut de "chef de bande", sa façon de puiser son inspiration, même malgré elle, dans son enfance. Si dans Pardonnez-moi, Maïwenn a déjà bien réglé ses comptes avec sa famille (et notamment son père qui l'a frappait), des bribes autobiographiques s'insinuent encore dans sa filmographie.

Le père de Maïwenn en personne fait même une apparition de Polisse, incarnant le père de son personnage, reconnaissable à ses traits communs. Dans ses histoires de familles tordues, meurtries, égarées hors de toute morale, la réalisatrice a trouvé un écho indirect à certaines blessures : "J"ai pu entendre plusieurs fois un flic dire à une personne mise en cause qu'elle devait demander pardon à sa victime, la regarder en face pour l'aider à se reconstruire. Oui tout cela fait écho à mon enfance".

Histoires d'amour

Dans Polisse, Maïwenn met aussi en scène une famille d'acteur, ses proches (retrouvailles avec Karole Rocher, Karine Viard, Marina Foïs, Joey Starr...), et ne cache pas que ce fut parfois d'autant plus éprouvant. A propos de la présence du rappeur de NTM, Maïwenn ajoute : "Ce fut très conflictuel avec lui, parce que c'est difficile de filmer quelqu'un qu'on aime". Dans Polisse, il y a des conflits, des chocs, des personnes qui se battent pour que des enfants retrouvent leur dignité, retombent sur leur pied. Il y a aussi des histoires d'amours qui se délitent et d'autre qui se noue. Maïwenn en a tout cas provoqué une très forte avec le public français.

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience