En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Madonna : va-t-elle arrêter ses provocations en 2013 ?

Article par Chloe DIQUERO , le 01/01/2013 à 11h30 0 commentaire

Provocations sur scène, costumes sexy, clashes... Madonna n'a de cesse de faire parler d'elle. Après une année 2012 plutôt mouvementée, va-t-elle finir par devenir plus raisonnable ?

Mais jusqu'où ira-t-elle ? La star de la pop, Madonna, semble en effet prête à tout pour ne pas tomber dans l'oubli. Scènes érotiques et provocations lors de ses concerts, querelles avec ses concurrentes, caprices insensés. La liste est longue. Va-t-elle toutefois finir par s'assagir ? Plurielles.fr s'interroge.


2012, entre succès et excès


Comme à son habitude, Madonna aime provoquer. Sur scène, une première fois, lors d'un concert donné à Tel Aviv en mai dernier. La star de la chanson ne résiste pas à l'envie de ridiculiser Lady Gaga, qu'elle considère comme sa grande rivale. Elle interprète alors un medley, incluant son morceau "Express Yourself" et le tube de la Mother Monster, "Born This Way". Ce mix est suivi du titre "She's not me" dont les paroles sont plus qu'explicites : "elle n'est pas moi, elle n'a pas mon nom, elle n'aura jamais ce que j'ai (...). Elle n'est pas moi et ne le sera jamais." Le message est clair : la Madonne est en guerre contre Lady Gaga, qu'elle avait accusé de plagiat en 2011.

Autre provocation : en juillet cette fois-ci, à l'occasion de son passage à Paris, lors d'un show donné au Stade de France. Une séquence retient l'attention : sur une vidéo, le visage de Marine Le Pen, associé au symbole nazi et à l'image de différents dictateurs. Un montage déjà montré lors de son concert à Tel-Aviv. La principale intéressée avait d'ailleurs menacé la chanteuse de poursuite si elle venait à diffuser cette séquence en France. C'était sans compter sur la détermination de Madonna, qui n'a pas hésité une seconde. Conséquence : Marine Le Pen porte plainte pour injures.

Quelques jours plus tard, la chanteuse donne un nouveau concert en France, et créée encore la polémique. Et pour cause, après 45 petites minutes de show, la Madonne quitte la scène, laissant alors ses fans dans le plus grand désarroi. Malgré leurs cris et leurs réprobations, elle ne reviendra pas. Coup dur pour les admirateurs de la star internationale, qui avaient déboursé d'importantes sommes d'argent pour la voir en live. Ses spectateurs russes, eux, ne sont pas déçus. Au cours d'un spectacle donné à Moscou, Madonna se dévêtit sur scène et se retrouve en soutien-gorge. Sur son dos, l'inscription "Pussy Riot", accompagnée du message suivant : "exprime-toi. Ne t'opprime pas", déclenchant ainsi la colère des associations orthodoxes.

Vient ensuite le concert au Colorado : la reine de la pop brandit alors une fausse arme à feu et fait semblant d'exécuter un homme. Pour les spectateurs, la scène fait référence à la tragique tuerie d'Aurora, qui a plongé l'Amérique dans l'horreur et l'effroi, en juillet dernier.

Nouvelle bourde, peu avant les élections américaines : lors d'un autre show à Washington, la chanteuse déclare : "vous avez intérêt à voter pour ce putain d'Obama. Pour le pire et le meilleur, nous avons un musulman noir à la Maison Blanche. C'est un truc de dingue. Cela veut dire qu'il y a de l'espoir dans ce pays." L'agent de la Madonne tente de réparer cette vilaine erreur, sans grand succès.

Tiens, en parlant de succès, il est important de le dire et de le souligner : le "MDNA Tour", lancé par la chanteuse en mai, est une véritable réussite. Elle a même décroché la première place du classement des tournées les plus rentables de l'année 2012, réalisé par le magazine américain Billboard, avec 1 635 176 spectateurs présents, 72 concerts et 228 406 085 dollars rapportés. Comme quoi, le scandale paye, parfois.


2013, le calme après la tempête ?


Le "MDNA" Tour prend fin en décembre. Aucun album ne semble être en préparation. Hormis la mise en vente d'un calendrier, et sans doute d'un DVD de sa dernière tournée, l'année 2013 s'annonce donc bien plus calme que la précédente pour Madonna. L'occasion, pour la chanteuse, de passer davantage de temps en compagnie de ses filles, Lourdes et Mercy.

La Madonne était d'ailleurs en mauvais termes avec l'adolescente de 16 ans. Pour preuve, Lourdes voulait même quitter le cocon familial suite à de fortes tensions (lire notre article : Madonna : elle offrirait un appartement à Lourdes pour ses 16 ans). La star de la pop pourrait donc profiter de cette nouvelle année pour se rapprocher d'elle et consolider leur relation mère-fille.

On est toutefois persuadés qu'elle ne restera pas longtemps dans l'ombre. Et qu'elle reprendra rapidement ses bonnes vieilles habitudes. Après tout, c'est comme ça qu'on l'aime !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience