En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Louise Bourgoin dans un rôle qui célèbre ses formes voluptueuses

Article par O. de A. , le 04/09/2013 à 17h52 , modifié le 04/09/2013 à 18h05 0 commentaire

A l'affiche de la comédie "Tirez la langue Mademoiselle", Louise Bourgoin revient dans un nouveau rôle, prouvant que le cinéma est fait pour elle. Ou l'inverse.

Deux frères médecins se déchirent pour elle dans son nouveau film. A la vie; Louise Bourgoin déchaîne aussi les admirateurs. Tout lui réussit ! Depuis ses sketchs irrésistibles dans Le Grand Journal, la jolie Miss Météo, à la bouche pulpeuse a fait une incursion remarquée au cinéma. A l'affiche aujourd'hui de la comédie "Tirez la langue Mademoiselle", elle donne plus d'épaisseur encore à son jeu et son talent. Certes on la connaît élégante et à la pointe de la mode (Lire aussi : Louise Bourgoin : son style en 12 tenues tapis rouges). Mais elle détonne aussi dans le milieu par sa beauté naturelle et son humilité.

"J'ai envie de trouver la ligne juste"
Dans ce nouveau long-métrage réalisé par Axelle Ropert, elle campe un premier rôle saisissant. Judith, une barmaid élevant seule sa fille et au coeur d'un dilemme amoureux entre deux frères, incarnés par Cédric Kahn et Laurent Stocker. La bombe électrisante de "La fille de Monaco" (2008) s'est muée en comédienne oscillant entre le drôle, le fragile et la justesse confondante de sensualité. L'ancienne étudiante aux Beaux-Arts rapproche son personnage de ses premières amours : la peinture. "J'ai été un peu décontenancée, confie-t-elle au Figaro. "D'habitude, je dessine plutôt ce que j'appelle des estampes japonaises, des dessins ­érotiques... Dessiner une mère et son enfant était un exercice ­nouveau. J'ai opté pour un tracé de vases étrusques." Des propos qui brossent une personnalité singulière à la croisée de l'humour décapant qui la distinguait à la télévision et des arts. L'humilité est, du reste, une seconde nature chez elle. Ses doutes la rendent d'autant plus attachantes. Dans cet entretien elle prend du recul sur elle-même : "Comme dans le dessin, j'ai envie de trouver la ligne juste, de me débarrasser des variations superflues, d'arrêter de chercher la performance d'actrice à tout prix. Mais je sais qu'on n'est jamais à l'abri d'un nouveau plongeon dans ses ­travers!" Pour l'heure c'est un sans faute.

"Axelle me voulait bien en chair"

Celle qui n'a pas peur de se dénuder a dû justement entretenir ses jolies formes pour répondre aux demandes de la réalisatrice Axelle Ropert qui la voulait "voluptueuse" à l'écran.

"Je suis une exception dans ce milieu ! confie-t-elle à Metro.fr. "D'ordinaire, les réalisateurs ne composent pas avec ma grande taille ou mon physique carré. Ils me demandent de mincir et bannissent les talons pour que je ne sois pas plus grande que mon partenaire. Mais Axelle m'a dit de me lâcher, qu'elle me voulait bien en chair. Elle aime les femmes pulpeuses, les actrices des années 50, les physiques 'imposants'," conclue enfin cette grande liane de 1,80m.

Louise Bourgoin ne se repose pas sur ses lauriers. It-girl du cinéma, elle part à la conquête d'Hollywood. Elle vient de tourner "Love punch", un film avec Pierce Brosnan et Emma Thompson, "une grosse comédie british à la Monty Python" s'enthousiasme-t-elle dans les colonnes de Metro.fr. Elle enchaîne en ce moment avec le tournage de "Mojave" avec le séduisant Garrett Hedlund.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience