En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Lindsay Lohan : En désintox, elle vit un cauchemar et menace de s'enfuir

Article par Joachim OHNONA , le 12/05/2013 à 19h09 0 commentaire

Lindsay Lohan fait encore des siennes : internée dans un centre de réhabilitation, elle menace de prendre la poudre d'escampette à tout moment...

Lindsay Lohan est au bord de l'implosion. Internée en cure de désintoxication au centre Betty Ford de Los Angeles pour une durée de trois mois, l'actrice de 26 ans menacerait déjà de faire ses valises. La raison ? Les médecins lui auraient confisqué ses comprimés d'Adderall, un médicament amphétaminique. 

 

Le personnel de la clinique l'ont cependant informée qu'étant déjà sous le coup d'une mise à l'épreuve, si elle décidait de fuguer du centre, elle serait assurément condamnée à une peine de prison ferme. 

 

"Le juge qui traite le cas Lohan a été clair comme de l'eau de roche avec elle : si elle défie encore une fois la justice, elle ira en prison ! (…) Le juge Dabney a accepté qu'elle intègre Betty Ford et attend d'elle qu'elle y reste pour 90 jours. Si elle rompt cet accord, il s'agira d'une violation de son sursis, aux yeux de la loi, et il n'y aura alors plus d'autre alternative à la prison pour Lindsay", confirme une source proche du dossier au site RadarOnline. 

 

Les médecins de Betty Ford auraient prescrit l'Adderall à Lindsay Lohan comme substitut d'urgence, et comptaient mettre en place avec elle un traitement alternatif plus léger. Ce que réclame Lindsay Lohan aujourd'hui ? Changer à nouveau de centre de soins. 

 

Rappelons que la justice a déjà été conciliante avec la starlette, dans le cadre de la peine qu'elle purge actuellement. Condamnée à suivre une cure de désintoxication de trois mois dans un centre spécialisé à New York, elle a, de son propre chef, intégré l'établissement Betty Ford de Los Angeles, en Californie, cette clinique tolérant la cigarette, contrairement à la première. LiLo prend des libertés avec la justice… Mais jusqu'à quand le tribunal supportera-t-il d'être mené en bateau ? 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience