En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Lilian Thuram règle ses comptes avec Karine Lemarchand

Article par Bénédicte DE MONTVALLON , le 18/10/2013 à 10h24 , modifié le 18/10/2013 à 10h24 0 commentaire

L'ancien footballeur a donné sa version des faits concernant l'accusation de violences conjugales dont il a fait l'objet. Il assure n'avoir jamais été violent avec une femme.

Invité jeudi soir sur le plateau du Grand Journal, Lilian Thuram s'est exprimé sur l'affaire l'opposant à son ancienne compagne Karine Lemarchand et les accusations de violences conjugales dont il est l'objet.
 
L'ancien footballeur évoque une séparation "un peu surréaliste" : "Une femme avec qui je vivais me dit qu'elle veut partir. Elle me fait une demande, une demande de compensation par rapport aux années que nous avons passées ensemble. J'ai dit non. Elle m'a envoyé un SMS, m'a dit qu'elle allait détruire mon image. Ces paroles ont été prononcées le 3 septembre, le 4 elle dépose une plainte et le soir, je suis convoqué par la police".
 
Lilian Thuram a également dévoilé en direct dans l'émission un SMS que Karine Lemarchand lui a envoyé : "Je rentre avec mes affaires à la maison. Si tu veux la guerre Lilian, tu vas l'avoir, au-delà de ce que tu imagines". Pas sûr que ce déballage public serve la cause des anciens tourtereaux...
 
Le principal intéressé a déclaré que s'il sortait du silence, c'était pour limiter les répercussions négatives sur sa fondation Education contre le racisme. Il a enfin assuré qu'il n'avait jamais été violent avec une femme et qu'il ne le serait jamais.
 
L'animatrice de L'Amour est dans le pré avait porté plainte début septembre, déclarant que l'ancien footballeur l'avait tiré par les cheveux et poussé contre le réfrigérateur, avant de la retirer dès le lendemain. Lilian Thuram avait été convoqué par le parquet de Paris pour un rappel à la loi.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience