En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Les Victoires de la Musique, partie 1 : tout le palmarès

Article par Jordan GREVET , le 10/02/2011 à 10h16 , modifié le 10/02/2011 à 10h52 0 commentaire

Stromae, Ben l'Oncle Soul et le duo Lilly Wood and the Prick ont notamment été distingués lors de la première partie des Victoires de la Musique, qui se tenait hier soir au Zenith de Lille.

C’est hier soir, au Zénith de Lille, qu’avait lieu la "première partie" des Victoires de la Musique 2011. Pour la première fois depuis sa création en 1985, la cérémonie a en effet a été scindée en deux, notamment afin d’éviter que la soirée ne traîne en longueur et nous empêche de nous coucher avant 2h du matin (même si certains ne se gênent pas pour s’endormir devant leur poste de télévision).

Présentées par Stéphanie Renouvin et Cyril Hanouna, ces "mini-Victoires", diffusées sur France 4, honoraient les révélations et meilleurs albums de l’année. Une entrée en matière avant le plat de résistance, qui sera, lui, diffusé en grandes pompes sur France 2 le 1er mars prochain et retransmis en direct depuis le Palais des Congrès de Paris.

Lilly Wood and the Prick plus forte que Camélia Jordana

Mais revenons à la soirée d’hier. A retenir notamment, la consécration de Stromae qui, porté par son album "Cheese", et plus précisément son tube "Alors, on danse", s’est imposé dans la catégorie de l’album de musique électronique ou dance de l’année. Autre figure montante de la scène musicale française à avoir été récompensée : Ben l’Oncle Soul, qui est reparti avec le trophée de la révélation scène de l’année.

Ayant récemment débuté une carrière en solo, Gaël Roussel, chanteur du groupe Louise Attaque, a, quant à lui, décroché le prix du meilleur album rock de l’année. De son côté, Abd Al Malik a remporté la Victoire du meilleur album de musique urbaines, tandis que le dernier opus de Hindi Zahra a été élu meilleur album de musique de monde de l’année.

Face à Ben l'Oncle Soul, Camélia Jordana ou Zaz, c’est le duo Lilly Wood and the Prick qui s’est imposé auprès du public dans la catégorie révélation de l’année. Enfin, loin d’être révélation, Bernard Lavilliers a remporté le prix du meilleur album de chansons de l’année grâce à "Causes perdues et musiques tropicales". La suite du palmarès au prochain épisode.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience