En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Les Stentors : quand des chanteurs d'opéra s'emparent de la variété française

Article par Agathe DESCAMPS , le 07/05/2012 à 13h57 , modifié le 08/05/2012 à 21h03 0 commentaire

Quatre chanteurs d'opéra reprennent des classiques régionaux du répertoire français, comme les Corons de Bachelet. Leur album, intitulé Voyage en France, sort le 14 mai.

Ils sont quatre. Leur métier : chanteur d'opéra. Leurs passions : la musique lyrique et la variété française. Leur idée de génie : reprendre avec leurs voix de ténor et de baryton des chansons françaises devenues des classiques régionaux.

Les Stentors, du nom des crieurs grecs qui avaient une voix puissante, vont sans aucun doute faire parler d'eux. D'ailleurs, cela a déjà commencé avec leur premier single : "Les Corons", une reprise de la mythique chanson de Pierre Bachelet dont vous pouvez découvrir les premières images du clip ci-dessous.


L'interprétation des Stentors donne encore plus de profondeur à cette chanson  "déjà très lyrique, qui se prête parfaitement à un chant comme le nôtre, car il y a une dramaturgie" explique Sébastien Lemoine, baryton à l'origine des Stentors, lors d'une interview accordée à Plurielles.fr.

Cet ancien aviateur, depuis toujours amateur de karaoké, discipline dont il est  "ceinture noire" dit-il en plaisantant, est devenu chanteur d'opéra sur le tard après avoir fait un bilan personnel. Sortant du Conservatoire national supérieur de musique de Lyon avec un premier prix mention très bien, il se fait rapidement un nom et une place dans le monde de l'opéra, et parcourt ainsi les scènes internationales. Mais cette vocation et ce succès en poche, Sébastien Lemoine n'a pas su - et surtout pas voulu - mettre de côté sa passion pour la variété française.

L'idée de monter un groupe grandit chaque jour davantage. Sébastien Lemoine trouve rapidement écho auprès de trois autres chanteurs d'opéra : Vianney Guyonnet, Mathieu Sempere et Mowgli Laps, qu'il connait depuis plusieurs années, "le monde de l'opéra étant assez petit".

Originaires de quatre régions différentes; le Havre, Montpellier, la Guadeloupe et L'Oise, l'évidence de faire un album reprenant les succès populaires devenus hymnes régionaux s'impose. "Il y avait deux préalables dans le choix des chansons : qu'elles soient connues de tous et pas seulement des habitants de la région, et qu'elles représentent un hommage à un territoire, à une identité" poursuit Sébastien Lemoine.

Une fois ces conditions posées, il fallait que le titre choisi se marie parfaitement à l'univers lyrique. "Nous avons retenu une trentaine de chansons. Certaines paraissaient évidentes alors qu'en réalité ça ne l'était pas du tout, alors qu'avec d'autres, comme "L'Auvergnat" de Brassens, on se demandait comment on allait faire et finalement cela s'est fait très simplement".

Le résultat c'est Voyage en France, un premier opus qui compte douze titres, dont la sortie dans les bacs est prévue le 14 mai. Mais pas question pour autant pour ces chanteurs d'opéra d'abandonner leur métier. "Nous sommes tous solistes et nous souhaitons poursuivre nos carrières qui sont bien lancées pour chacun d'entre nous. Nous nous sommes arrangés pour trouver du temps pour faire cet album, et nous serions ravis de continuer si le succès est au rendez-vous, mais notre métier c'est avant tout chanteur d'opéra".

A ceux qui comparent Les Stentors aux groupes Les Prêtres, qui a fait un tabac avec ses reprises de classiques, Sébastien Lemoine répond simplement :"Je ne veux pas faire de comparaison sur le point de vue qualitatif. Nous sommes deux groupes d'hommes qui reprennent des standards. Ensuite, ce sont des prêtres et nous sommes chanteurs d'opéra. Tout ce que je nous souhaite, c'est de connaître le même succès qu'eux".

Cela semble bien parti puisque la sortie du premier single Les Corons a reçu des critiques positives. Des dates de concerts sont d'ailleurs déjà programmées. Les Stentors feront ainsi la première partie d'I Muvrini au Trianon à Paris début juin et des dates en province sont programmées pour octobre.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience