En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Les clips de Britney Spears et Miley Cyrus interdits de télé avant 22 heures

Article par Pauline HOHOADJI , le 09/01/2014 à 16h15 , modifié le 09/01/2014 à 16h15 0 commentaire

Dans un avis rendu mercredi, le CSA a affirmé que les clips de Work Bitch (Britney Spears) et Wrecking Ball (Miley Cyrus) ne devaient plus être diffusés avant 22 heures.

Les univers ultra-sexualisés de certaines chanteuses ne semblent pas être du goût de tout le monde et particulièrement pas du CSA, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. Alors que de nombreuses chanteuses américaines misent sur le sexe et la nudité pour faire parler d'elles, l'organe de régulation de l'audiovisuel français est bien décidé à ne pas exposer certains téléspectateurs à des clips un peu trop osés.
Les principales cibles du CSA : Britney Spears et Miley Cyrus. Les deux chanteuses sont en effet depuis mercredi persona non grata sur le petit écran français avant 22 heures, la faute à deux clips jugés un peu trop osés ce qui "pourrait heurter la sensibilité" de certains téléspectateurs. Le cœur du problème pour le CSA : Work Bitch, la vidéo ambiance sado-maso de Britney Spears et Wrecking Ball, un clip dans lequel Miley Cyrus apparaît totalement dénudée chevauchant une boule de démolition géante. (Lire notre article : Miley Cyrus : Nue dans son clip, elle explose les records de vues)
Dans une décision rendue publique mercredi, le CSA, qui met en garde plusieurs chaînes musicales pour avoir diffusé avant 22 heures, avec ou sans signalétiques, ces deux clips, affirme ainsi : "Considérant que, au regard, pour la première, de la mise en scène d'un univers sadomasochiste qui donne de la femme une représentation susceptible de choquer de nombreux téléspectateurs et, pour la seconde, de scènes à connotation sexuelle, la diffusion de ces vidéomusiques n'est pas conforme au point 3 de l'article 4 de la recommandation du 7 juin 2005."
Pour respecter cette disposition qui prévoit "que pour les vidéomusiques pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes, l'éditeur s'attache à les diffuser après 22 heures", le CSA demande donc expressément aux chaînes musicales françaises de ne plus diffuser ces clips en journée.
Lire aussi :
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience