En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Leonardo DiCaprio : plus qu'un loup de Wall Street, un caméléon du cinéma

Article par , le 24/12/2013 à 15h05 0 commentaire

Mercredi 25 décembre sort sur nos écrans le dernier film de Martin Scorsese, " Le Loup de Wall Street ". Dans le rôle-titre on retrouve Leonardo DiCaprio en trader fou. Gatsby, Titanic, Aviator... tel un caméléon, Leo change de peau dès qu'il change de film. Explication d'un phénomène.

Dans « Le Loup de Wall Street » de Martin Scorsese, Leonardo DiCaprio est Jordan Belfort, un courtier en bourse pour qui rien n'est trop beau et pour qui la vie n'a pas de limite. Argent, femmes, alcool, drogue, pouvoir... chez lui tout coule à flot. Et rien n'est jamais trop.

L'homme caméléon

Sacré pari que réalise Scorsese avec ce "Loup de Wall Street". Il fallait bien tout le talent d'un Leonardo DiCaprio cocaïné et tordu pour réussir ce coup. Dans la peau de Jordan, Leo s'efface pour se donner corps et âme à son personnage. Quitte à passer pour un sale type sans mœurs, ni valeur. Le regard profond et le sourire charmeur, l'acteur devient ce courtier en bourse pour qui rien n'est jamais trop beau. C'est là la force de Leonardo DiCaprio. En vingt ans de carrière, l'Américain n'a jamais cessé de se transcender pour ses rôles.

Tel un caméléon, Leo change de peau, change de corps pour être son personnage. Il le disait encore récemment en parlant des scènes de sexe de ses films. Dès que la caméra tourne, le corps de Leo n'est plus sien mais celui du personnage. C'est pareil pour son esprit, son visage, son attitude. En mai dernier, beaucoup l'attendaient au tournant dans « Gatsby Le Magnifique ». Et ils n'ont pas été déçus. L'acteur a encore une fois montré que personne (ou presque) n'avait son talent.

L'acteur maudit

Pourtant au palmarès des récompenses hollywoodiennes, Leonardo DiCaprio n'affiche qu'un pauvre Golden Globe, celui du Meilleur Acteur dans un drame pour « Aviator ». Aucun Oscar malgré plusieurs nominations. Difficile à croire lorsque l'on sait qu'il est l'un des acteurs les plus prolifiques de ces dernières années avec en moyenne deux films par an et pas n'importe lesquels. On a beau chercher mais de « Gilbert Grape » à « Django Unchained » en passant par « Romeo + Juliet », « Les Noces Rebelles » ou encore « Inception » (pour ne citer que ceux-là), il n'y a pas un film dans lequel Leo est mauvais. Ou moyen. Son talent ne semble pas avoir de limite. L'homme peut tout jouer. Mari coincé et peu sûr de lui (« Les Noces Rebelles »), flic infiltré (« Les Infiltrés »), escroc de génie (« Arrête-moi si tu peux »), mercenaire-trafiquant (« Blood Diamond »)... autant de rôles forts qui ont montré au fil du temps la capacité de l'Américain à se transformer sans cesse pour incarner n'importe qui, n'importe quand, n'importe où.

Leonardo DiCaprio est donc, en bref, le genre d'acteurs qui, au vu de sa carrière, aurait déjà dû recevoir une pluie de statuettes. Et pourtant non. Au même titre qu'un Brad Pitt, il reste pour malheureusement pour l'instant non-oscarisé.

Dans « Le Loup de Wall Street », il ajoute une nouvelle corde à son arc. Celle d'un trader de son temps qui flambe pour flamber et se pense le roi du monde. Si à l'écran, Leo est un loup, un requin même, dans la vie il est surtout un caméléon de génie. Un caméléon dont chaque transformation fait dire qu'il est incontestablement l'un des meilleurs acteurs de sa génération...
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience