En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Léa Seydoux, la prochaine Marion Cotillard ?

Article par , le 28/08/2013 à 11h50 , modifié le 28/08/2013 à 12h08 0 commentaire

Il y a encore peu son nom était inconnu. Mais depuis quelques mois, Léa Seydoux est sur tous les fronts. Mercredi 28 août, on retrouve la jeune actrice dans " Grand Central " de Rebecca Zlotowski.

En 7 ans, 21 films. Pas mal pour une débutante qui n'en est plus vraiment une. Depuis quelques mois, le nom de Léa Seydoux est sur toutes les lèvres. Il faut dire que sa filmographie est assez impressionnante. « Une vieille maîtresse » de Catherine Breillat, « La belle personne » de Christophe Honoré, « Inglorious Basterds » de Quentin Tarantino, « Robin des Bois » de Ridley Scott, « Les Adieux à la reine » de Benoît Jacquot... La liste est longue. Entre apparitions et seconds rôles, la Française a su se faire une place dans le cinéma en très peu de temps.

Alors, qu'a Léa Seydoux que les autres actrices n'ont pas ? Une aura, une vraie. Blonde ou brune, l'actrice de 28 ans fascine par sa beauté singulière, une beauté à la fois froide et chaleureuse et une beauté forte et en même temps fragile. Surtout, Léa Seydoux est très talentueuse et si le monde pouvait encore en douter avant cette année 2013 malgré une filmographie déjà bien remplie, il n'en est désormais plus question.

Pourquoi ? Parce que 2013 semble être l'année Léa Seydoux, celle de la consécration et de la gloire, celle qui confirme que l'actrice est the « Next big thing » et son potentiel de star-internationale-que-tout-le-monde-s'arrache est grand, très grand. Un peu comme une certaine Marion Cotillard avec « La Môme ». Oui car Léa Seydoux, cette année, c'est deux films. Et pas n'importe lesquels. Deux films attendus, deux films encensés par la critique et dans lesquels elle crève l'écran. Le premier est « La Vie d'Adèle » d'Abdellatif Kechiche, qui sortira en salle le 9 octobre 2013. Léa Seydoux et ses cheveux bleus ont d'ailleurs remporté un prix d'interprétation à Cannes pour sa prestation (consécration, on vous dit). Le second sort sur les écrans mercredi 28 août. Il s'agit de « Grand Central ». Sexy et sensuelle, garçonne et féminine, Léa Seydoux explose et vit son histoire d'amour interdite avec Tahar Rahim à 100 %.

Car c'est cela la force de Léa : sa capacité à vivre et transcender son personnage aussi bien physiquement que psychologiquement et émotionnellement. Autant dire que dans ce film à l'intrigue sur fond de centrale nucléaire, il n'y a pas mieux qu'elle pour incarner la passion amoureuse et fulgurante. On se dit même que sa performance pourrait lui faire décrocher un César prochainement. Et bien sûr l'actrice ne compte pas s'arrêter là. En 2014, elle sera la belle de Christophe Gans dans son adaptation de « La Belle et la Bête » et sera également à l'affiche du prometteur « The Grand Budapest Hotel » de Wes Anderson. Une star est née, incontestablement...
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience