En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Léa Seydoux, la Belle discrète du cinéma français

Article par , le 12/02/2014 à 10h17 , modifié le 12/02/2014 à 10h30 0 commentaire

Léa Seydoux est à l'affiche mercredi 12 février de la Belle et la Bête de Christophe Gans. Aux côtés de Vincent Cassel, elle incarne une " princesse " à la beauté gracieuse et discrète.

Léa Seydoux est bien partie pour conquérir le monde. En ce début 2014, l'actrice revient sur les écrans avec un nouveau film, « La Belle et la Bête », dans une version du conte mythique revisitée par Christophe Gans. Avec cette nouvelle réalisation, l'actrice tape de nouveau un grand coup et se place une nouvelle fois comme la nouvelle golden girl du cinéma français.

Sans compter que l'année 2013 a été une année de folie pour Léa Seydoux. En mai, elle a reçu une Palme d'Or (également décernée à Adèle Exarchopoulos et Abdellatif Kechiche) pour sa prestation dans le très attendu « La Vie d'Adèle - Chapitre 1 et 2 ». La Belle a d'ailleurs été au centre d'une polémique qui a alimenté la presse pendant plusieurs semaines. Elle dénonçait entre autres les conditions du tournage du film. Le buzz avait carrément tourné en clash entre elle et le réalisateur. Après la Palme d'Or mais avant la sortie en salles du film, Léa Seydoux avait également fait l'unanimité avec le film « Grand Central » de Rebecca Zlotowski. A chaque fois, pour chaque rôle, la jeune femme ne manque pas d'étonner, de surprendre et déploie tout son talent et son charme. De quoi la porter aux nues.

Une carrière tranquille à l'international
Si 2013 est l'année où l'actrice a véritablement explosé, sa carrière a pourtant commencé bien avant. Cependant, malgré sa beauté, son exposition dans les médias et son potentiel people, l'actrice a toujours su rester discrète. Un peu comme une Eva Green avant elle, la jeune femme de 28 ans tient à sa vie privée et mène une carrière en France mais aussi à l'étranger. En 2009 déjà, elle figurait au casting du « Inglorious Basterds » de Quentin Tarantino. Si elle n'y tenait qu'un petit rôle, occultée par la présence d'une autre frenchy, Mélanie Laurent, l'actrice avait tout de mérite d'avoir su plaire au réalisateur américain. Un an après, elle réitérait l'expérience américaine avec un rôle plus important, celui d'Isabelle d'Angoulême dans le « Robin des Bois » de Ridley Scott. L'actrice y donnait la réplique à Russell Crowe et Cate Blanchett. Pas mal.

Après cela, on a pu la voir aux côtés de Tom Cruise dans « Mission : Impossible - Protocole Fantôme » mais aussi dans « Minuit à Paris » de Woody Allen. En 2014, la Belle aura également un petit rôle dans le film de Wes Anderson, « The Grand Budapest Hotel ». Si Léa Seydoux n'a pas encore acquis le statut de star internationale, elle semble tout de même en prendre le chemin. Le public a beau ne connaître son nom que depuis 2013, l'actrice a une carrière déjà bien entamée et ne s'arrête pas aux frontières francophones. Sans le crier sur tous les toits pour autant.

Discrète, l'actrice a toutes les cartes en main pour gravir un à un les échelons d'Hollywood. Et en passant de « La Vie d'Adèle » à « La Belle et la Bête », elle montre que son jeu et sa beauté singulière sont ces principaux atouts pour y arriver. Go Léa, go !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience