En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Le prince Harry engagé dans le combat contre les mines anti-personnel

Article par Bénédicte DE MONTVALLON , le 18/08/2013 à 10h34 , modifié le 18/08/2013 à 10h53 0 commentaire

Le frère cadet de William semble avoir trouvé une cause qui lui tienne à coeur. Harry s'est en effet rendu en Angola pour juger l'avancée des travaux de déminage dans le pays.

Inspiré par l'exemple de sa mère Diana, le prince Harry a poursuivi son action pour combattre les mines anti-personnel en Afrique. Il était récemment en Angola pour inspecter les travaux de déminage menés par l'ONG britannique The Halo Trust, la plus importante organisation humanitaire spécialisée dans le déminage.
 
Le président de cette ONG a déclaré aujourd'hui que le prince était mécontent de la lenteur des opérations de déminage dans certains pays. "Il est irrité que les pays qui ont fourni ces mines n'aient apporté aucun soutien financier pour s'en débarrasser, 25 ans plus tard".
 
Harry, 28 ans et quatrième dans l'ordre de succession au trône britannique depuis la naissance de son neveu le prince George, s'est rendu sur plusieurs champs de mines existant encore en Angola après 27 ans de guerre civile. Il a notamment visité la ville de Cuito Cuanavale dans le sud du pays.
 
Le président de The Halo Trust a rappelé l'importance et les enjeux de cette action de déminage : "Les guerres peuvent bien être terminées, mais beaucoup de gens sont toujours incapables de reprendre une vie normale car ils risquent quotidiennement de mourir ou d'être blessés par des mines. Avec le soutien du prince Harry, de l'Angola et de la communauté internationale, HALO va continuer à travailler pour que l'Angola soit débarrassé de ses mines pour le bénéfice du peuple angolais".
 
HALO a indiqué avoir détruit plus de 21 300 mines anti-personnel en Angola. En novembre 2012, plus de 530 champs de mines devaient encore être nettoyés.
 
La princesse Diana était également allée en Angola avec The Halo Trust quelques mois avant sa mort en 1997.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience