En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Le médecin de Koh-Lanta se suicide au Cambodge

Article par Clémence FLOC'H , le 01/04/2013 à 17h45 , modifié le 01/04/2013 à 17h52 0 commentaire

Le médecin de Koh-Lanta s'est donné la mort ce lundi au Cambodge, une semaine après le décès d'un candidat lors du premier jour de tournage de l'émission.

Le médecin de Koh-Lanta s'est donné la mort ce lundi au Cambodge a annoncé la production Adventure Line productions (ALP). "Nous apprenons avec consternation que le docteur Thierry Costa s'est donné la mort aujourd'hui au Cambodge", a déclaré ALP dans un communiqué. "Thierry Costa, 38 ans, médecin-urgentiste (...) était également le médecin de Koh-Lanta depuis quatre saisons. Son très grand professionnalisme et son humanité à l'égard des participants et des équipes de production ont toujours fait l'unanimité. Il a laissé une lettre qui a été transmise à sa famille". Son suicide survient un peu plus d'une semaine après la mort d'un candidat de l'émission, Gérald Babin, au premier jour de tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta.

De son côté, TF1 a également réagi suite à l'annonce du décès du médecin : "Nous venons d'apprendre la terrible nouvelle du suicide du docteur Thierry Costa", a déclaré la chaîne dans un communiqué. "Toutes les équipes de TF1 s'associent à la douleur de sa famille qui vient de perdre un être proche dans des circonstances terribles. Nonce Paolini déclare : 'Mes premieres pensées vont vers la famille de Thierry Costa.  Face à cette tragédie, je laisse à leur conscience les auteurs des propos anonymes tenus sur les circonstances du décès de Gérald Babin, ainsi que ceux qui les ont colportés, avant même que toute la lumière ait été faite sur ce drame'."

Thierry Costa a expliqué son geste dans une lettre. "Ces derniers jours mon nom a été sali dans les médias. Des accusations et suppositions injustes ont été proférées à mon encontre. Depuis 20 ans que j'ai débuté la médecine je me suis toujours attaché à travailler beaucoup, avec respect de mon patient et amour de la médecine, en adéquation avec le serment d'Hippocrate. 

J'ai cette sensation aujourd'hui que tous ces efforts ont été réduits à néant par des articles mensongers. Je n'oserai plus croiser un regard en France sans que je me pose la question de savoir s'il est rempli de méfiance envers moi. De la même façon, je suis certain d'avoir traité Gérald de manière respectable, comme un patient et  non comme un candidat. Même si je regrette cette fin malheureuse, j'ai agi là aussi conformément au serment d'Hippocrate et entouré de vrais professionnels. Je lui souhaite de reposer en paix. Je m'endors serein ce soir sans aucune rancœur même contre les médias. Parce que devoir reconstruire cette réputation détruite me serait insupportable. C'est donc mon seul choix possible. Merci à ceux qui m'ont entouré ces derniers jours. Merci à tous ceux que j'ai aimés d'une façon ou d'une autre dans ma vie. Ne soyez pas tristes et pensez à ces bons moments que nous avons partagés. Si j'avais une requête, ce serait que mon corps soit incinéré au Cambodge sans jamais repasser par la France.

PS : la lettre est publique

Thierry"

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience