En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Le dîner presque parfait de Carla Bruni Sarkozy

Article par , le 08/03/2012 à 19h59 , modifié le 09/03/2012 à 09h22 0 commentaire

Invitée d'Alessandra Sublet à l'occasion de la Journée de la femme, Carla Bruni Sarkozy a parlé de son mari, de sa fille et de ses kilos en trop !

Carla Bruni Sarkozy invitée d'Alessandra Sublet... un petit "événement" selon les mots de l'animatrice dans TV Mag et un joli coup de comm (non comptabilisé dans le temps de parole des candidats) pour la première dame de France et son président de mari alors que la campagne se tend et que la vie privée des candidats semble plus que jamais au centre de la campagne. On pensait la séquence de la vie privée close avec le mea culpa de Nicolas Sarkozy à propos du Fouquet's sur le plateau de Des paroles et des actes... erreur ! Ce matin Valérie Trierweiler faisait malgré elle la une de Paris Match tandis que Carla fut l'invitée d'honneur du dîner mondain de France 5.
"J'ai peur pour lui"
Pas de question qui fâche pour Carla B, mais un dîner entre bons amis émaillé de quelques petites phrases déjà cultes sur Twitter comme "j'ai dix kilos de trop" ou à propos de son mari : "'J'ai peur pour sa santé. Ça paraît bête, mais il se donne à fond. Il travaille tout le temps, tout le temps. Il travaille 20 heures sur 24. J'ai eu peur qu'il meure" en passant par "Giulia va très bien" à propos de sa fille...
Pas un mot plus haut que l'autre, un live susurré par Carla lors du dîner qui clot l'émission, et l'impression, pour le téléspectateur, de rester sur sa faim...
Le dîner presque parfait de Carla
A défaut de participer à Rendez-vous en terre inconnue, l'une des émissions préférées de Carla Bruni Sarkozy, la first lady a parlé bébé à Alessandra Sublet - future maman, enceinte de 6 mois, à qui elle a offert un livre sur la maternité... et dîné en compagnie de la petite bande. La soupe à la grimace ? Celle de Patrick Cohen, journaliste sur France Inter pas très l'aise dans le rôle du passe plat.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience