En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Le compagnon de Sheryfa Luna et son manager s'affrontent

Article par Ariane GRASSI , le 24/01/2009 à 15h51 , modifié le 24/01/2009 à 15h58 3 commentaires

Rien ne va plus entre Benjamin Chulvanij et Venus, respectivement manager et compagnon de la chanteuse Sheryfa Luna. Le premier a porté plainte et le second réplique.

On pensait que la vie de Sheryfa Luna n'était que bonheur et allégresse : une vie de femme et de mère épanouie, un nouveau album déjà disque d'or, une tournée en préparation et bientôt un rôle dans Seconde chance. Mais en coulisses, le conte de fées perd un peu de sa magie. Le 20 janvier dernier, Benjamin Chulvanij, le producteur qui a découvert Sheryfa Luna dans l'émission Popstars et fut un temps son manager, a porté plainte contre Venus, le compagnon et père du fils de la chanteuse.

Le lendemain des NRJ Music Awards, les deux hommes se sont battus, provoquant chez Benjamin Chulvanij une interruption temporaire de travail de neuf jours. Dans le magasine Closer, Venus s'est ainsi justifié : "Je défends ma femme." En effet ce n'est pas un hasard si le compagnon de Sheryfa Luna s'en est pris au producteur, voilà des mois qu'il lui reproche son attitude peu scrupuleuse. Lorsque la jeune femme, tout juste victorieuse de Popstars, a découvert qu'elle était enceinte de six mois après un deni de grossesse, Benjamin Chulvanij aurait envisagé d'interrompre sa toute jeune carrière : "C'est du business, on a investi sur toi, on va arrêter", allant jusqu'à lui poser un ultimatum : sa carrière ou son bébé.

Toujours selon les déclarations de Venus, face au succès du premier titre de Sheryfa Luna, le producteur aurait changé d'avis, choisissant de faire de la grossesse de sa protégée un outil de communication : "Ne t'inquiète pas, je vais pas t'abandonner.[...] Ça va faire un buzz." Enfin, Venus lui reproche d'avoir fait travailler Sheryfa Luna à un stade trop avancé de sa grossesse, puis de l'avoir remis sur scène, à peine deux semaines après son accouchement. A la justice de trancher !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience