En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Le casier judiciaire de Mel Gibson est à nouveau vierge

Article par Judith Lowski , le 12/10/2009 à 11h58 , modifié le 12/10/2009 à 12h05 0 commentaire

Bonne nouvelle pour Mel Gibson : un juge a accepté de rayer ses fautes passées qui figuraient sur son casier judiciaire. L'acteur australien s'achètera-t-il une nouvelle conduite ?

Un juge de Californie vient d'effacer du casier judiciaire de Mel Gibson la condamnation pour conduite en état d'ivresse. Depuis ce regrettable incident en effet, non seulement l'acteur n'a pas récidivé, mais en plus il a acquitté sa peine : trois années de probation sans autre souci, des excuses publiques, une cure de désintoxication, des réunions avec les Alcooliques Anonymes, plusieurs spots publicitaires d'intérêt général et 1 300 dollars d'amende.

Pour mémoire, pendant l'été 2006, Mel Gibson avait été arrêté en voiture sur la voie rapide Pacific Coast à Malibu, visiblement très éméché (les analyses avaient montré un taux d'alcoolémie une fois et demie supérieur à la limite autorisée!) et accompagné de jeunes femmes non moins imbibées. Déchaîné, le comédien s'était pris pour "Mad Mel" (comme avaient titré à l'époque les tabloïds américains) et avait copieusement insulté les policiers - des remarques obscènes et antisémites selon les différentes sources.

Favorisé le beau Mel ? Non, car la procédure classique, qui permet à ceux qui n'ont eu qu'une seule condamnation pour conduite en état d'ivresse d'être "blanchis", lui a profité comme à d'autres. L'acteur n'était pas dans la salle d'audience. Son avocat non plus, mais la décision en sa faveur a été rendue en 90 secondes. Souhaitons au futur papa, qui attend son huitième enfant avec sa nouvelle compagne Oksana Grigoreva, de fêter sobrement l'événement qui devrait arriver dans peu de temps !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience