En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Laurent Ruquier : le clash se poursuit avec Eric Naulleau

Article par , le 26/08/2011 à 11h19 , modifié le 26/08/2011 à 11h50 0 commentaire

C'est la rentrée pour Laurent Ruquier, sur Europe 1 et sur France 2 avec On n'est pas couché et son grand changement de chroniqueurs. L'animateur règle ses comptes avec Eric Naulleau.

Le départ d'Eric Zemmour et Eric Naulleau du talk-show de Laurent Ruquier, On n'est pas couché, n'a pas été très bien vécu par les deux chroniqueurs. Eviction, prise de décision unilatérale, annoncée tardivement... Eric Naulleau, notamment,  n'avait pas cherché à contenir sa verve, se sentant "comme un citron qui a terminé de donner son jus". Déboulonner, c'est un peu son métier et quand il était le premier touché, le chroniqueur n'avait pas sa langue dans sa poche.

Eviter un climat exécrable

Quelques mois après la controverse, Laurent Ruquier s'exprime à nouveau. Si l'animateur est très heureux de commencer sa nouvelle saison avec Audrey Pulvar et Natacha Polony à ses côtés, il tient à repréciser le déroulé de cette prise de décision. Dans Télé 7 jours ils rappelle qu'il ne s'est pas débarassé des deux chroniqueurs à la va-vite mais avait d'abord consulté sa hiérarchie en avril. "J'ai attendu avant de les mettre au courant afin d'éviter que s'installe un climat exécrable. J'ai quand même eu le courage de leur annoncer un mois avant la fin de la saison. En tout cas, je n'ai subi aucune pression de la direction de France 2".

Chevalier blanc

Comme Laurent Ruquier l'avait déjà expliqué, il s'agissait simplement pour lui de renouveler son émission, de proposer de nouveaux visages et de laisser s'exprimer de nouveaux "snipers". De fait, si pour Eric Naulleau, la décision est difficile à avaler et tardivement annoncée, il a vite retrouvé du travail et démarre aux côtés de Stéphane Bern sur RTL. Le duo Eric Zemmour-Eric Naulleau devrait même se reconstituer sur Paris Première. "Naulleau devrait arrêter de se prendre pour le chevalier blanc de la liberté d'expression. Grâce à l'émission, il a acquis un statut et une popularité conséquents", conclut Laurent Ruqiuer.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience