En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Laure Manaudou : "Je nage pour ma fille !"

Article par Pierre COURADE , le 22/07/2012 à 18h32 0 commentaire

Beaucoup plus sereine, beaucoup plus calme. Avec moins de pression aussi, Laure Manaudou (25 ans) répond aujourd'hui à Version Femina. A quelques jours des Jeux olympiques de Londres...

Après avoir eu une image de gamine caractérielle, Laure Manaudou est en passe de devenir une sportive et une mère exemplaire.
A moins d'une semaine de l'ouverture des Jeux olympiques de Londres, Version Femina fait sa Une, aujourd'hui, sur la jeune femme qui a repris les bassins sans pression.

Elle le confie au magazine féminin : "Je suis surtout heureuse d'être arrivée là, en sachant que le niveau de la natation mondiale est très élevé." Et effectivement, le pari était risqué. Quitter la compétition, annoncer sa retraite sportive à 22 ans, donner naissance à une petite fille puis revenir à la natation et se qualifier pour les Jeux olympiques. C'est déjà en soit un exploit incroyable.

Mais comme elle le dit dans Version Femina : "J'avais besoin de retrouver et de partager ces moments de souffrance, de cohésion, d'allégresse et de rigolade avec mes proches." Retrouver le goût de l'effort, de la compétition, l'adrénaline des grands jours. Tout cela OK, mais ce ne fut pas sans larmes : "Pendant mes premières séances d'entraînement, je pleurais dans mes lunettes. J'avais mal, je voyais que je n'avançait pas aussi vite que les autres nageuses et que je n'avais plus la même endurance."

"Ma fille m'a faite mûrir"

Et c'est certainement sa vie privée, paradoxalement pour cette jeune femme meurtrie par ses relations passées, qui va la sauver : "Le soutien de Florent [son frère, ndlr] et celui de Frédérick [Bousquet, son compagnon, ndlr] me seront bien sûr indispensables, tout comme celui des autres membres de ma famille, de mes amis et coéquipiers."

Mais cette motivation, où l'a-t-elle puisée ? Comment peut-on trouver un second souffle lorsqu'on a déjà tout gagné (58 fois championne de France, 8 médailles d'or aux Championnats d'Europe, triple championne du monde et 3 podiums aux Jeux olympiques) ? La réponse : sa fille, Manon, 2 ans.

"Si j'ai repris la natation, c'est aussi pour elle, pour qu'elle soit fière de sa maman. Elle verra que, dans la vie, on ne doit pas rester sur un échec. Elle m'a faite mûrir, bien sûr, je vivais dans un cocon dans forcément avoir conscience du monde qui m'entourait. Je suis devenue également plus indépendante et Frédérick m'a énormément aidée."

Un discours d'une grande maturité effectivement, pour une grande championne, qui gagne, avant ces JO, une grande place dans notre coeur.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience