En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Lady Gaga conquit un Stade de France à sa cause

Article par Alexis BOUTÉVILLAIN , le 23/09/2012 à 10h30 , modifié le 23/09/2012 à 10h41 0 commentaire

Le concert de la diva américaine samedi au Stade de France s'annonçait spectaculaire tant par sa scénographie que par le show proposé. Lady Gaga a enflammé l'arène de Saint-Denis et ses 75 000 spectateurs.

À 26 ans seulement, Lady Gaga est devenue samedi la plus jeune artiste à fouler la pelouse du Stade de France, qui fêtait là son cinquantième concert. Un spectacle qui entrait dans le cadre de sa nouvelle tournée mondiale, «The Born This Way Ball». Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Stéphanie Germanotta -de son vrai nom- n'a pas fait dans la demi-mesure.
 
Devant un Stade de France acquis à sa cause, Lady Gaga a prôné l'affirmation des différences lors de son concert aux allures de véritable show musical. Au centre de la scène, un gigantesque château, autour duquel évoluent danseurs et musiciens. La trame du spectacle est calquée sur le scénario d'un roman d'anticipation. La chanteuse y combat un régime totalitaire et donne naissance à son double, «Mother G.O.A.T.», comprenez: «mère chèvre». Cet être maléfique a le visage enfermé dans une cage en forme de diamant flottant au dessus de la scène.
 
Délivrant tout au long de son concert des messages portant sur l'affirmation de soi, la lutte contre les discriminations et les diktats politiques, Lady Gaga a tenu à donner quelques explications. Elle a déclaré, dans un mélange de français et d'anglais: «Je ne suis pas une femme, je ne suis pas un alien, je ne suis pas un homme, je suis vous. Je suis venue chercher toutes les informations, l'inspiration, le courage, l'art, la musique que vous détenez, peuple français. Et quand le spectacle sera fini, je serai prête à vous envahir en tant que chanteuse pop.»
 
Sur une mise en scène spectaculaire, «Loopy» -comme avait coutume de la surnommer son papa lorsqu'elle était petite- a délivré un show d'envergure, enchaînant les tubes et changeant de costume à un rythme effréné. Lady Gaga n'a pas non plus manqué de s'afficher avec une imitation de sa désormais célèbre robe en viande.
 
L'interprète de Born This Way a également tenu à rappeler le message contenu dans la chanson qui a librement inspiré le nom de sa tournée. Lady Gaga a ainsi lancé, au sujet de l'amour de soi et de l'affirmation des différences: «Que vous soyez homosexuel ou hétérosexuel, que vous croyez en Dieu ou non, peut-être êtes-vous musulman, cela n'a pas d'importance. Tout ce qu'on dit sur vous, vous vous en f....., parce que c'est ce que vous êtes.»
 
Enfin, la chanteuse aux longs cheveux platine a longuement remercié ses fidèles fans, ses «little monsters», invitant même une jeune fille à monter sur scène avec elle le temps d'une chanson. Sans oublier de déclarer son amour à la France. Et reconnaître l'immense travail de ses amis stylistes, tout en saluant Marc Jacobs et Azzedine Alaïa. Samedi, au Stade de France, Lady Gaga portait des tenues affriolantes, dont certaines dessinées par Armani, Versace ou Moschino. La diva américaine, forte de ses excentricités, a su enchanter un public aux aguets.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience