En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

"La Vie d'Adèle" : Adèle Exarchopoulos tente de calmer le jeu

Article par Bénédicte DE MONTVALLON , le 26/09/2013 à 14h17 , modifié le 26/09/2013 à 14h24 0 commentaire

Depuis le début de la polémique autour du film, elle était la seule à ne pas s'être exprimée. La comédienne sort enfin de son silence et prend la défense d'Abdellatif Kechiche.

Le film n'est pas encore sorti et pourtant, on en parle depuis plusieurs mois, pas forcément pour les bonnes raisons. Depuis sa présentation au dernier Festival de Cannes - dont il est reparti avec la Palme d'or - les polémiques s'enchainent. Le réalisateur, Abdellatif Kechiche, et ses actrices, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, ne cessent de s'envoyer des piques pas interview interposées. Le cinéaste s'est notamment confié dans les colonnes de Télérama, estimant s'être senti déshonoré.
 
A deux semaines de la sortie du film, Adèle Exarchopoulos donne sa version des faits et essaie  d'apaiser la polémique qu'elle avoue ne pas comprendre. Dans une interview accordée au magazine Les Inrockuptibles, la comédienne défend le cinéaste. "La dureté du tournage et la beauté du film vont ensemble! Et c'est vrai qu'il m'est arrivé parfois d'en vouloir à Abdel, mais c'était pour le film et je suis sûre que lui-même le comprend. Mais bon, faut arrêter, ce n'était pas non plus la torture. Tous les grands cinéastes, Hitchcock, Kubrick, étaient exigeants sur un plateau".
 
Tout est parti d'une interview donnée par les comédiennes au journal américain The Daily Beast. Les jeunes femmes évoquaient un tournage "horrible" et Léa assurait ne plus vouloir travailler avec le réalisateur.
 
Adèle estime cependant que leurs propos ont été mal compris : "J'ai lu des trucs que je n'avais jamais dits. Par exemple, quand je dis qu'Abdel nous manipulait, ce n'était pas du tout péjoratif dans mon esprit. On se manipule tous, notamment sur un tournage. Je voulais employer un autre mot que le cliché habituel de la séduction entre un réalisateur et son actrice. On oublie qu'à côté de ces anecdotes difficiles, on a aussi dit qu'Abdel était un génie".
 
La comédienne ne regrette pas cette expérience. Pour elle, le film est réussi et c'est tout ce qui compte. Tout le monde pourra se faire un avis dès le 9 octobre, date de la sortie en salles de "La Vie d'Adèle".
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience