En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

La Rolex de Jacques Séguéla vendue 8 000 euros aux enchères

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 31/03/2009 à 15h02 , modifié le 01/04/2009 à 13h25 1 commentaire

Finalement, après la polémique, Jacques Séguéla a décidé de se défaire de l'une de ses montres, une Rolex, pour la bonne cause.

Les Français se souviennent de la phrase malheureuse et surtout maladroite de Jacques Séguéla prononcé en février dernier : "Si à 50 ans, on n'a pas de Rolex, c'est qu'on a raté sa vie". Autant dire que le publicitaire a fait grincer des dents dans les chaumières et suscité une petite polémique dont il se serait bien passé. Ainsi, afin d'endiguer le problème, Jacques Séguéla a décidé de faire un beau geste en cédant l'une de ses Rolex aux enchères. Les bénéfices de la vente de ce petit bijou d'horlogerie étaient ainsi destinés à diverses associations caritatives. C'est Laurent Baffie qui est derrière cette initiative et qui a réussi à réunir près de 113 500 euros lundi soir, lors de ces enchères, somme qu'il pourra reverser aux associations concernées qui sont La Chaîne de l'espoir, Handichiens et les Services hospitaliers pour enfants malades.   
 
Et dans ces milliers d'euros, il y a les 8 000 euros issus de la vente de la montre de Jacques Séguéla. Si Jacques Séguéla n'a pas souhaité révéler le prix d'achat de la montre, on sait par contre qu'il avait promis de racheter lui-même la montre en question, si jamais l'encan ne dépassait pas le prix de la montre.
 
Et c'est finalement Jean-Claude Darmon, bien connu dans le milieu du football, qui a remporté la montre en question, qui aura au final fait bien parler d'elle. Outre cette vente aux enchères symbolique, Jacques Séguéla est aussi revenu sur ces propos, les qualifiant de "conneries". Jacques Séguéla avait voulu défendre le côté bling bling de Nicolas Sarkozy. Bien mal lui en a pris. D'autant que Jacques Séguéla ne possédait même pas lui-même de Rolex, à en croire Le Point.fr. Il a donc dû s'en acheter une, pour la mettre aux enchères. Rompu aux techniques publicitaires et aux méthodes de communication, Jacques Séguéla a réussi son coup.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience