En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

La note du chef, Pierre Lefebvre : "Masterchef : un étonnant cocktail d'anxiété et de joie"

Article par , le 20/09/2013 à 16h03 , modifié le 20/09/2013 à 18h15 0 commentaire

Chaque semaine, l'expert Pierre Lefebvre, vainqueur des meilleurs candidats de Masterchef nous livrera ses impressions sur les nouveaux apprentis cuisiniers et les épreuves qui vont rythmer l'aventure

« Ca y est...
La saison 4 de Masterchef va débuter. Trois mois de spectacle époustouflant mettant en scène de la cuisine, des sentiments, des décors incroyables, un jury et des candidats passionnées et passionnants. Masterchef n'est pas un concours de cuisine comme les autres, c'est un parcours initiatique, un pari fou. Car c'est bien un grain de folie qui s'ajoute au courage de tout plaquer pour cette compétition. Qu'ils soient ingénieurs, profs ou ouvriers, tous sont prêts à revêtir ce tablier tant convoité, à se dépasser lors d'épreuves aussi difficiles qu'inattendues, à se soumettre à la critique exigeante d'un jury de haute volée. 


Que peut ressentir un candidat aux portes de l'atelier ? C'est une question que je me posais devant mon écran, à laquelle je peux répondre personnellement après trois mois d'épopée culinaire en 2012, et la gourmandise d'une victoire parmi les meilleurs en 2013.


Comme beaucoup d'autres, j'ai participé à Masterchef à cause ou grâce à un hobby devenu art de vivre (ou l'inverse) : la cuisine. Pour moi c'était la cuisine familiale, des copains, le bonheur du marché dominical, l'impatience de voir arriver le printemps et ses primeurs, ou l'automne et son parfum de châtaigne, les petits (et grands) restos, le fromage, le pinard... Bref la vie ! 


"Masterchef annonce un changement de vie"
Quel besoin alors d'aller s'embarquer dans ce concours amateur dantesque ? Moi qui n'ai jamais cuisiné hors d'un foyer, qui n'ai jamais pris de cours et encore moins participé à quelques concours... Je me suis inscrit à Masterchef pour le "Fun" et avec ce désir de moins en moins enfoui de débuter une carrière de cuisinier. Pour cela l'émission est un bon point de départ avant d'entamer une formation professionnelle, indispensable.


Et me voici donc littéralement aux portes de l'atelier, il y a déjà un an. Masterchef annonce un changement de vie, on ne s'en rend pas compte au début mais quand vous faites partie des quelques élus à intégrer l'atelier parmi plus de 20.000 prétendants, votre estomac se rétracte sensiblement, le comble pour un cuisinier !


Je me souviens des regards entre nous, étonnant cocktail d'impatience, d'anxiété, de joie. Nous sommes à quelques minutes, à quelques pas d'un jury aussi espiègle qu'impitoyable. Les personnalités sont diverses, les parcours et les attentes tout autant. La machine de guerre Ludo ajuste ses derniers réglages, Pascal respire profondément pour gérer la pression, Laurent fait le con et nous fait tous rire, Simon et moi déjà complices faisons les derniers pronostics pour la première épreuve...


Les portes s'ouvrent, nous sommes invités à nous placer devant nos plans de travail. Nous connaissons le lieu "vu à la T.V." et basculons donc de l'autre côté du miroir. Nous découvrons également la multitude de caméras et de logistique, c'est Hollywood ! Plus de doute, nous allons tous avoir notre quart d'heure de gloire Warholien... 


"Nous sommes comme des lycéens devant leur sujet de bac"
Très excités, après avoir écouté le brief d'accueil de Sébastien, Yves et Frédéric (et oui je peux les appeler par leur prénom aujourd'hui !), nous nous retrouvons nez à nez avec ce qui est la marque de fabrique de Masterchef : la boite mystère.


Nous avons tous de 26 à 55 ans mais sommes devant ces boites comme des lycéens devant leur sujet de bac. Avec la même diversité de positionnement entre les candidats: ceux qui jouent une étape importante de leur vie sans la prendre au sérieux, ceux qui prennent au sérieux une étape pas si importante...


L'air est électrique, il y a moins de pression à cuisiner pour les copains...  


Il suffit donc de quelques minutes pour comprendre qu'au-delà du plaisir de cuisinier, de rencontrer des gens passionnants, de s'enrichir, de voyager, Masterchef est une compétition. On oublie tout le reste, la tension exacerbe votre ressenti et tailler une carotte devient plus important que de passer son permis. Certains pleurent pour une sauce brûlée, d'autres se réjouissent excessivement de la texture d'une crème fouettée. 

 

C'est une expérience incroyable impossible à partager pleinement avec les gens qui nous regardent, parfois moqueurs et souvent attendris. La volonté de se dépasser est incroyable, nous sommes pourtant tous (ou presque) des cuisiniers du dimanche. Masterchef met en avant des valeurs propres à notre société qui permettent un certain épanouissement personnel. Un ouvrier ou un cadre passionné de cuisine, tout comme votre voisin passionné de mécanique qui vous aide à faire votre vidange, l'instituteur retraité qui anime des cours d'aquarelle dans son quartier... 


"Un an après, je vais regarder amusé, d'un œil expert, les nouveaux candidats découvrir leur boite mystère"
 
Je ne ferai pas l'imposture d'une analyse sociologique (de comptoir), mais je pense au final que c'est une des raisons qui m'a poussée à faire ce jeu, au-delà de cette volonté de changement de carrière. Les valeurs de partage et de générosité, intrinsèques à la cuisine, transparaissent dans ce programme.


Un an après, je vais regarder amusé, d'un œil expert, les nouveaux candidats découvrir leur boite mystère, je vais lire sur leurs visages une multitude de sentiments que j'ai éprouvés. C'est avec plaisir que je partagerai avec vous mes réactions sur cette saison 4 de Masterchef qui s'annonce exceptionnelle.


Les boites mystères se soulèvent, êtes-vous prêts ?" 

 

Les Carnets de Pierre & Simon : Cuisinez 5 fruits et légumes par recette et Revisitez les classiques aux éditions Milan. Prix : 9,95 euros.  

 

A lire aussi : Exclu : Pierre de Masterchef 3 : Les chefs ont un tempérament de feu 

 

https://www.facebook.com/PierreMasterchef
@pierrecuisine

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience