En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

La maison de Barbie crée la polémique

Article par , le 17/05/2013 à 17h20 , modifié le 17/05/2013 à 17h22 0 commentaire

Berlin a inauguré, une réplique, de la maison de Barbie. Ce qui n'a pas tardé à faire la polémique.

Une maison qui n'a pas fini de faire parler d'elle. Berlin a inauguré, jeudi, une réplique, en taille réelle, de la maison de Barbie. Histoire de jouer sur la nostalgie de ses compatriotes ? Cette demeure, rose bonbon, n'est pas sans rappeler l'univers de la poupée qui a bercé notre enfance. Pour 22 euros seulement, les clients ont la possibilité d'enfiler les vêtements de Barbie ou encore de jouer dans sa cuisine. Quoi de plus merveilleux ? 


Et pourtant, l'inauguration de cette maison féérique a suscité une polémique. De nombreux militants ont manifesté pour dénoncer les clichés sexistes véhiculés par la poupée. Michael Koschitzki, leader du groupe "Occupy Barbie Dreamhouse" n'a pas hésité à faire part de son indignation. « C'est vraiment dommage que la majorité des petites filles jouent avec une poupée qui, dans la vie réelle, serait anorexique. En plus, son seul objectif serait d'attendre Ken dans la voiture », a-t-il expliqué au journal, le Guardian.


Des membres du collectif Femen ont également protesté. L'une d'entre elles avait d'ailleurs inscrit sur son torse le slogan  "Life in plastic is not fantastic" (NDLR. la vie en plastique n'est pas fantastique, référence à la chanson "Barbie girl"), avant de brûler un crucifix sur lequel Jésus avait été remplacé par la poupée.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience