En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

La justice interdit la diffusion et la cession des photos de Kate

Article par Lucile PINERO , le 18/09/2012 à 13h15 , modifié le 18/09/2012 à 13h21 0 commentaire

Saisie par le couple princier, la juridiction des référés de Nanterre a interdit ce mardi 18 septembre la cession et la diffusion des photos de Kate seins nus publiées par Closer la semaine dernière.

Les photos de Kate Middleton ne seront bientôt plus qu'un vague souvenir. La juridiction des référés de Nanterre a interdit à Mondadori, éditeur de Closer, de vendre ou de diffuser à nouveau les photos volées de Kate poitrine dénudée, précisant que l'interdiction s'étendait à "tout support, auprès de quiconque et de quelque manière que ce  soit, notamment sur des tablettes numériques".

Le magazine devra aussi rendre les clichés à la famille royale. Une amende de 10 000 euros de pénalité sera demandée par jour de retard dans l'exécution de cette peine. Pour les juges, "le couple a subi une exposition brutale".

Publiées en fin de semaine en Une du magazine français Closer, les photos de la duchesse de Cambridge ont fait le tour du monde. Kate Middleton et le prince William ont d'ailleurs réagi dès ce vendredi 14 septembre. Le couple princier s'est dit "outré" par ces images qui selon eux, ne relèvent pas du domaine public.

Ce lundi 17 septembre, le rédacteur en chef du journal l'Irish Daily Star a été mis à pied pour avoir décidé de publier les photos de la princesse ce weekend. Tous les journaux britanniques avaient pour leur part annoncé qu'ils ne montreraient pas ces clichés dans leurs pages.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience