En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

La Fin de Noir Désir a-t-elle sonné ?

Article par Eloïse TROUVAT , le 29/11/2010 à 18h56 , modifié le 29/11/2010 à 21h09 0 commentaire

Le guitariste Serge Teyssot-Gay, a annoncé ce lundi qu'il ne souhaitait pas " reprendre " l'aventure Noir Désir. Et si c'était toute l'histoire du célèbre groupe de rock qui prenait fin ce soir ?

Une génération entière vivait dans l'espoir de leur retour sur scène et dans les bacs. Mais aujourd'hui une déclaration semble venir anéantir ce fragile espoir. Serge Teyssot-Gay, guitariste et cofondateur du groupe Noir Désir, a diffusé, cet après-midi, un communiqué faisant part de sa décision de quitter le mythique groupe de rock. « Je fais part de ma décision de ne pas reprendre avec Noir Désir, pour désaccords émotionnels, humains et musicaux avec Bertrand Cantat, rajoutés au sentiment d'indécence qui caractérise la situation du groupe depuis plusieurs années. » tels sont les mots, à la fois bouleversants et lapidaires, du guitariste de Noir Désir.

Pour l'instant, l'information n'a pas été confirmée ni du côté du groupe, ni du côté de la maison de disque de Noir Désir, Barclay. Les prochaines heures risquent d'être cruciales pour les fans du groupe. Ils le savent tous : si Serge Teyssot-Gay met réellement fin à ses 30 ans de collaboration et d'amitié avec les membres de Noir Désir, le plus grand groupe de rock français ne se révèlera probablement jamais de cette rupture.

Groupe phare de la scène française, l'aventure Noir Désir est née sur les bancs d'un lycée bordelais. Bertrand Cantat et Serge Teyssot-Gay sont en classe de seconde lorsqu'ils décident de troquer leurs cahiers d'écoliers pour les guitares électriques de leurs héros : les Doors. La suite de l'histoire tout le monde la connaît. Les deux gamins du lycée Saint-Genès rencontreront le succès sous le sombre patronyme de Noir Désir. Accompagnés de Denis Barthe à la batterie et Frédéric Vidalenc à la basse, ils règneront en maître sur la scène hexagonale des années 90. Six albums studios, des concerts à l'énergie légendaire, des textes mythiques aux paroles fracassantes, Noir Désir a marqué la chanson française à jamais.

Après plusieurs années de silence, le groupe semblait, ces derniers mois, prêt à se reconstituer sur scène et en studio pour le plus grand bonheur des fans qui écoutent en boucle leurs vieux albums. Mais hélas, ce soir, la génération Noir Désir voit son rêve s'envoler en fumée avec le départ soudain de Serge Teyssot-Gay.

Noir c'est noir, il n'y a véritablement plus d'espoir pour le rock subversif de Noir Désir...

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience