En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

La colère de Carla Bruni Sarkozy contre Paris-Match

Article par Pierre COURADE , le 15/03/2012 à 10h00 , modifié le 15/03/2012 à 10h34 0 commentaire

La Première Dame de France vient de publier un billet dans lequel elle dénonce les photos de sa petite Giulia. L'un des clichés fait d'ailleurs la couverture de Paris-Match cette semaine.

C'est la première fois que nous voyons le visage de Giulia. La petite fille de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni Sarkozy est en photo dans les bras de sa mère. Les clichés circulent sur Internet depuis cette semaine, notamment sur des sites belges. Il s'agit d'une série de photos prise à la sortie d’une visite chez le pédiatre de la petite fille âgée de moins de 5 mois.

C'est d'ailleurs l'un de ces clichés qui a été choisi en couverture du numéro de Paris-Match de cette semaine (sorti aujourd'hui). On y voit Carla Bruni Sarkozy portant effectivement Giulia dans ses bras. Pour sa photo de couv', Paris-Match a décidé de prendre un cliché de profil et a flouté le visage de la petite fille. Mais la publication-même de ces photos suscite la colère de la Première Dame.

"Je déplore toute utilisation faite de l’image de mes enfants"

Sur son site Internet, elle détaille : "Certains médias ont jugé bon de publier des photographies prises à mon insu par des paparazzis. Ceci est habituel. Mais dans le cas présent, quelques clichés laissent entrevoir le visage de ma fille. Je tiens à préciser que ceci a été réalisé sans aucune forme de consentement de ma part. Je déplore toute utilisation faite de l'image de mes enfants ainsi que toute communication d'informations concernant leur intimité." Référence au titre de Paris-Match en Une : Carla et Giulia - La force intime de Sarkozy.

Carla Bruni Sarkozy consent toutefois "qu'au nom de la liberté de la presse, j'ai toujours accepté, sans broncher, la publication de photographies volées ou d'informations même erronées concernant ma vie privée mais je ne peux accepter et je n'accepterai jamais que le droit de mes enfants à vivre libres et dans l'anonymat soit bafoué, quels que soient les enjeux, période électorale ou pas. Je demande donc, encore une fois aux médias concernés, de respecter le droit à la vie privée de mes enfants en considérant le fait qu'ils ne peuvent pas vivre reclus."

La semaine dernière déjà, Paris-Match avait été l'objet de reproches de la part de la compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler (elle-même journaliste dans le magazine), pour l'avoir placée en couverture.

A rappeler enfin qu'une image avait choqué au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, lors de la première sortie officielle du Président avec sa nouvelle épouse : on voyait le petit Aurélien, premier fils de Carla, se cacher le visage pour ne pas être pris en photo sur les épaules de son beau-père. Depuis, il est vrai, le couple présidentiel a décidé de mener sa vie privée dans la discrétion.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience