En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

L'éditrice française attaquée en justice par Scarlett Johansson réagit

Article par Anaïs Seyo Orisni , le 08/06/2013 à 15h01 , modifié le 06/08/2013 à 17h58 0 commentaire

Surprise par la décision de Scarlett Johansson de l'attaquer en justice pour avoir cité son nom dans un ouvrage sans autorisation, Isabelle Laffont patronne des éditions concernées s'exprime sur le sujet.

Hier, nous vous informions que Scarlett Johansson venait de porter plainte contre les éditions JC Lattès pour violation et exploitation frauduleuse des droits de la personnalité. L'objet du délit ? Le dernier roman de Grégoire Delcourt, « La première chose qu'on regarde ». Dans ce roman faisant suite à son bestseller « La liste des envies », l'auteur narre une histoire d'amour entre Scarlett Johnasson et un garagiste. Sauf qu'au bout d'une soixantaine de pages, on découvre que Scarlett est en fait Janine Fauquempré, le sosie de la star américaine.

 

Après avoir reçu sur son bureau le 5 juin dernier une assignation en justice envoyée par le Tribunal de Grande Instance de Paris à la demande de la star, Isabelle Laffont s'est exclamé «C'est étonnant, franchement, et un peu ridicule. Il n'y a aucune diffamation, c'est un chant d'amour», avant de s'indigner en disant : « c'est grave, cette légalisation à outrance qui nous vient d'Amérique. Je ne peux pas vous détailler l'assignation, mais elle reproche clairement au livre de porter atteinte à l'image et à la vie privée de Scarlett Johansson. Alors que le livre est une fable ! »

 

Quoi qu'il en soit, même si la star réclame le versement de dommages et intérêts et qu'on interdise «la cession de droits et d'adaptation de l'ouvrage», la maison d'éditions et l'auteur peuvent toujours se consoler avec les ventes du livre, qui se serait déjà écoulé à 60.000 exemplaires en seulement 2 mois.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience