En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Kylie Minogue évoque son cancer et son amour pour la France

Article par Pauline HOHOADJI , le 24/11/2012 à 09h30 0 commentaire

À l'occasion de son retour dans les bacs le 29 octobre prochain, la star australienne s'est confiée sur la maladie et sa vie en France vendredi dans Le Parisien.

La chanteuse australienne découverte grâce à la reprise de la chanson Locomotion s'apprête à fêter ses 25 ans de carrière. Pour célébrer cet anniversaire comme il se doit, elle est retournée en studio pour proposer une nouvelle version de 16 de ses plus grands tubes réunis dans un nouvel album baptisé The Abbey Road Sessions dont la sortie est prévue en France le 29 octobre prochain.

 

Avant de présenter aux Français ce nouvel opus, Kylie Minogue s'est confiée sur sa carrière et son amour pour la France au quotidien Le Parisien / Aujourd'hui en France. Concernant son nouvel album, elle déclare : "J'en rêvais depuis un moment. J'aime les disques pop, la production en studio. Mais c'est aussi rafraichissant d'aller chercher l'essence même des chansons, de trouver l'émotion pure d'un morceau. J'ai choisi des chansons représentatives de 25 ans de carrière."

 

Originaire de Melbourne en Australie, la chanteuse a vécu de nombreuses années à Paris. Intarissable sur cette époque de sa vie, elle confie ainsi au quotidien français : "La France est importante dans ma vie. J'ai eu un coup de cœur immédiat pour Paris. J'ai vécu ici aux alentours de 22 ans, j'avais ma carte de métro, j'allais partout... J'étais connue mais je pouvais encore circuler. Et je suis ensuite tombée amoureuse d'Olivier Martinez. La France m'a adoptée."

 

Si la France lui rappelle de très bons souvenirs, elle est également associée à une période plus sombre de sa vie : sa bataille contre le cancer. Elle raconte : "J'étais avec Olivier à ce moment-là. Le diagnostic a été terrible. Ma famille me suppliait de rentrer en Australie. Mais les médecins me parlaient de tout ce que je devais faire pour me soigner. Ma vie était en Europe, à Paris avec Olivier et mon traitement s'est fait ici. J'ai même appris plein de termes médicaux en français que j'aurais préféré ne jamais connaitre.."

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience